Societe

Tunisie: Un homme d’affaire épinglé pour traite d’êtres humains

L’insécurité en Libye, pays voisin, commence à déborder en Tunisie notamment dans le domaine de l’immigration clandestine avec l’arrivée en masse de migrants africains infiltrés de manière illégale.

Une situation inédite à double tranchant. Outre les risques d’insécurité qu’elle crée, elle met sur le marché  une main-d’oeuvre corvéable à merci qui peut tenter certains acteurs économiques et même des particuliers à en tirer profit.

C’est ce qui est advenu à un homme d’affaires à Sfax, propriétaire d’une usine de transformation de métaux dans la région de Sidi Salah pour laquelle il a recruté 18 ivoiriens en situation irrégulière en Tunisie.

Il est accusé d’avoir confisqué leurs passeport et de les faire travailler et héberger dans des conditions effroyables, ce qui s’apparente à une traite d’êtres humains, a indiqué une source sécuritaire qui précise qu’il a été mis en détention provisoire en attendant le complément d’enquête.

Commentaires

Haut