Tunisie – Un vent de panique souffle sur Ennahdha

Décidément, ils auraient mieux fait de ne pas les gagner ces dernières élections, les Nahdhaoui. Car une fois l’euphorie de la victoire passée, ils se sont vite rendus à l’évidence : celle qu’ils ne sont pas encore prêts à gouverner et que la difficulté de la période est très mal choisie pour se lancer dans « les affaires ».

Du coup, ils ont essayé de revenir à leur très chère et habituelle formule de gouverner derrière la vitrine de quelqu’un d’autre… Mais, qui ? Les vraies formations politiques qui pourraient entrer dans ce jeu, semblent avoir retenu la leçon du sort de tous ceux qui ont mis la main dans celle des islamistes, à commencer par le CPR, Etakattol, Nidaa Tounes, etc.

D’un autre côté, ils sont très soucieux de redorer leur image sur la scène internationale, en se démarquant, autant que possibles des groupes obscurantistes proches d’eux qui ont trouvé un accès au parlement. D’où l’impossibilité de composer avec ces supposées coalitions.

Comme, par ailleurs, ils ne peuvent pas travailler avec 9alb Tounes, vu qu’ils se prétendent du côté de la guerre contre la corruption et que ce parti serait dirigé par des gens suspectés dans des affaires  de malversations financières, les islamistes ne savent plus à quel saint se vouer.

Même leur « protégé », Habib Jemli semble avoir perdu la boussole et ne cesse de patauger sur place, sans avancer dans le processus de formation de son cabinet, face à des échéances constitutionnelles qui approchent à grandes enjambées.

Du coup, ils sont pris de panique, les Nahdhaoui. Vont-ils devoir laisser tomber et se résigner à la formule du gouvernement du président ? Ou, vont-ils s’entêter à trouver une manœuvre qui pourrait les sortir de cette situation ?

Dans tous les cas, il est évident qu’ils s’affolent et qu’ils ne savent plus quoi faire. Pour preuve, leur conseil de la Choura va se réunir de façon extraordinaire, ce week end, en pleine campagne de formation du gouvernement. Ce qui laisse imaginer le degré de panique qui les a saisis!

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut