Societe

Tunisie – Une cellule daechienne devait cibler les casernes d’El Gorgeni et d’El Aouina avec des femmes kamikazes.

Selon les sources du site d’information « Akherkhabar Online », une cellule terroriste implantée à Aouled Asker, à Sidi Bouzid, et qui est dirigée par le terroriste Haykel Saïdani, se préparait à effectuer des attentats suicides, contre les casernes de la sûreté nationale à El Gorgeni, et de la garde nationale à El Aouina. Ces attentats devaient être conduits par, au moins, une femme kamikaze, niqabée, qui devait se rendre à une des casernes, pour s’y présentée comme une citoyenne répondant à une convocation, pour une enquête, avant d’actionner sa ceinture explosive. Un, ou une, autre kamikaze, devait opérer en même temps à l’autre caserne.

Cette cellule qui comporte 13 individus comportant des éléments entrainés sur le maniement des armes et des explosifs, projetaient, en plus de ces deux attentats, des assassinats de personnalités et de cadres sécuritaires.

Les membres de cette cellule auraient fait le déplacement à Tunis, et réussi à se faire loger dans le quartier de Douar Hicher, en préparation de leurs actes, selon la même source.

Commentaires

Top 48h

Haut