Tunisie – Une ex-députée d’Ennahdha révèle un double scandale du nouveau chef du gouvernement

L’ex-députée du mouvement Ennahdha, Fattouma Attia avait démissionné du parti, il y a des années, après s’être rendue compte de l’attrait maladif de Ghannouchi pour le pouvoir et des méthodes et combines appliquées par le parti, en complète contradiction avec les idéaux que ses membres  prétendent défendre.

Au moment de son départ, l’ex-députée à fait une double révélation à un journal francophone, accusant le Secrétaire d’Etat d’alors, le Nahdhaoui Habib Jemli d’être impliqué dans une affaire de trafic, en rapport avec des projets de pisciculture à Zarzis.

Une témoignage qui prend toute son ampleur, des années plus tard, puisque Jemli est chargé de former le nouveau gouvernement tunisien :

Premièrement, elle affirme qu’il appartient au parti islamiste, démentant ainsi sa prétendue indépendance. Deuxièmement, elle soutient qu’il n’est pas aussi clean qu’on voudrait le faire croire, puisqu’il aurait baigné dans des affaires de malversations financières.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut