Societe

Tunisie – Une nouvelle affaire de conflit d’intérêt secoue le monde de la médecine

Le Secrétaire général du conseil national de l’ordre des médecins tunisiens, Nazih Zeghal a révélé, à travers un post sur sa page Facebook, un nouveau scandale et une nouvelle affaire de conflit d’intérêt qui a secoué, cette fois-ci, le monde de la médecine.

Zeghal a accusé le président du CNOM, Dr Slim Ben Salah, d’avoir abusé de son autorité en tant que tel, pour intervenir auprès de la commission nationale d’octroi des qualifications de médecin de famille, et leur demander de revoir leur décision concernant le refus de la qualification à la sienne. Le Dr Zghal assure que ce comportement présente un cas authentique de conflit d’intérêt, de nature à entamer la crédibilité des instances médicales et des commissions d’octroi des qualifications. Il a appelé, de ce fait, le Dr Ben Salah à démissionner de son poste de président du CNOM.

Le texte du poste du Dr Nazih Zeghal :

Les scandales de conflits d’intérêts se succèdent. L’auteur, cette fois ci, est le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins qui, abusant de son mandat électif et de sa fonction, a exigé des membres de la commission de qualification à revoir leur décision de refus d’octroi à sa fille d’une qualification inexistante et de lui octroyer celle illégale de “médecin de Famille”. Le Président Slim Ben Salah transgresse la loi et s’auto proclame législateur. Intransigeant quant au respect de la loi et des procédures, opposé à tout dépassement des prérogatives, je me trouve l’objet d’un putsch mené par Docteur Slim Ben Salah qui profite du confinement en bafouant la loi dans le seul but d’isoler et d’écarter tout avis dissident au risque de mettre en péril les mandats des membres, voire de toute l’institution. Les membres du conseil de l’Ordre doivent faire preuve d’une exemplarité incontestable au regard de l’éthique et de la loi, et nul ne peut y siéger sans cela. C’est pourquoi j’appelle le Docteur Slim Ben Salah à démissionner immédiatement du Conseil de l’Ordre ainsi que tous ceux qui ont discrédité honteusement la commission de qualification. « Nul n’est au-dessus de la loi et nul désordre n’est impuni”.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut