Tunisie – VIDEO : Abbou : La seule façon de soutenir Ennahdha et de collaborer avec elle, c’est de lui ouvrir les yeux sur ses défauts et ses fautes

Le président du Courant Démocratique, Mohamed Abbou a déclaré à Tunisienumérique, en marge de la réunion ordinaire du Conseil national du parti qui s’est tenue, ce samedi à Sousse, qu’à l’ordre du jour de la réunion, il y avait une évaluation de l’opération électorale du parti et de ses résultats, de même, que la discussion de la position à prendre dans le cadre des concertations, en vue de la formation du prochain gouvernement.

Concernant la position du courant démocratique en rapport avec la participation au pouvoir, Abbou a assuré que leur position est, contrairement à ce que certains prétendent, très claire, puisque le Courant Démocratique a une certaine vue de l’Etat qui ne correspond pas à celle de certaines autres parties, notamment celui vainqueur aux élections législatives.

Il a ajouté que le Courant a soumis ses conditions, pour participer au gouvernement, qu’elles sont en faveur du pays et du citoyen et visent à ancrer la dimension de l’Etat de droit, avant d’entamer n’importe quelle réforme. Car, a-t-il ajouté, il faut mettre un terme au chaos qui caractérise la scène politique, l’administration, voire la rue tunisienne.

Il a assuré que la question de la réduction du nombre de ministères reste à étudier en fonction des besoins de l’Etat. Et que le problème n’était pas celui du nombre de département, mais plutôt de la lutte contre la mauvaise gouvernance.

Abbou a ajouté que la période à venir devra être celle de la lutte contre la corruption et la malversation et si les partenaires politiques ne voient pas les priorités de cette même manière, ils ne pourront pas collaborer. Il a expliqué que le Courant Démocratique ne court pas derrière le pouvoir et qu’il peut très bien apporter un plus, tout en étant dans l’opposition.

Concernant un possible soutien à Ennahdha, Abbou a répondu que ce n’était pas possible et que la seule façon de soutenir Ennahdha est de la conseiller et de lui montrer ses défauts et ses erreurs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut