Politique

Tunisie [Vidéo]: Béji Caïd Essebsi ne pourra pas se présenter en 2019 , selon Marzouki qui appelle Ennahdha à s’allier avec lui

Moncef Marzouki, chef du parti du Mouvement Tounes Al Irada, a affirmé, dans un discours prononcé lors d’une réunion publique à Médenine, dimanche matin, que le président de la République Béji Caïd Essebsi, ne pourrait pas se représenter pour un second mandat aux élections présidentielles prévues pour 2019.

Il a affirmé que les données en sa possession indiquent qu’Essebsi ne se présentera pas aux prochaines élections, ajoutant qu’à 93 ans, il ne pourra plus se représenter et qu’il est en train, actuellement, de manœuvrer pour sa succession mais ne peut pas le dévoiler pour gagner du temps.

Le chef du mouvement Tounes Al Irada a également déclaré que la bataille actuelle se déroule entre des gangs et des entreprises politiques autour du personnage qui succédera à Béji Caïd Essebsi et qui prendra sa place.

Par ailleurs, Moncef Marzouki, a souligné qu’on a mal interprété ses paroles sur sa relation avec Ennahdha, affirmant que “la seule divergence essentielle avec nos frères d’Ennahdha est son alliance avec Nidaa Tounes”.

Il a souligné que la stratégie d’Ennahdha en s’alliant avec Nidaa Tounes était une erreur, notant qu’aujourd’hui ce parti s’est retrouvé entre le feu des gangs et le rejet des entreprises politiques financées par les Emirats prêts au massacre sans compter les anciens alliés qui n’en sont plus satisfaits.

Marzouki a appelé implicitement Ennahdha à abandonner Nidaa Tounes et à s’allier avec lui, à l’instar de l’époque de la Troïka et de rompre complètement avec l’ancien régime autoritaire et de se ranger dans la voie de la révolution.

Commentaires

Top 48h

Haut