Societe

Tunisie [Vidéo]: Cours particuliers et autres questions, tout sur la rentrée scolaire 2018/2019

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, a affirmé jeudi, 13 septembre 2018, que la nouveauté de la rentrée scolaire pour cette année est principalement le processus d’enregistrement en ligne, où le nombre d’élèves inscrits a atteint environ 810 mille. C’est à dire autour de 90% du total des élèves, par rapport à 50% seulement à la même période de l’année précédente

Il a souligné que malgré quelques difficultés enregistrées, la numérisation de l’enregistrement est une question clé dans le système éducatif.

Ben Salem a ajouté que l’année enregistrera cette année le retour du système des trimestres, étant donné que le système semestriel a échoué, ainsi que l’harmonisation entre le calendrier des vacances scolaires et des vacances de l’enseignement supérieur.

Il a également abordé le dossier des enseignants suppléants, à propos duquel il a noté l’amélioration de leur situation grâce à des salaires plus élevés de 300 à environ 750 dinars, outre le bénéfice des soins de santé et une couverture sociale, ajoutant que 1200 professeurs et 2269 enseignants seront recrutés dans le cadre de l’accord conclu avec l’UGTT.

En ce qui concerne les infrastructures, le ministre a souligné que près de 500 écoles sont en phase de restauration et d’expansion, signalant que le principal problème existant dans les établissements d’enseignement est l’approvisionnement en eau potable dont souffrent encore 1031 établissements, indiquant que le ministère travaille avec le chef du gouvernement à le surmonter.

Pour ce qui est des cantines scolaires, le principal objectif du ministère est de les améliorer, ce qui a amené le gouvernement à doubler la dotation pour atteindre 1600 millions aujourd’hui, a indiqué Hatem Ben Salem, au cours d’une conférence de presse organisée au ministère de l’Education, à l’occasion de la rentrée scolaire.

Le ministre a également affirmé que tous les manuels scolaires sont disponibles dans diverses bibliothèques et que le ministère est prêt à faire face à tous les problèmes, le cas échéant. Concernant le cahier subventionné, des perturbations ont été enregistrées au niveau de la distribution vu que le ministère ne contrôle pas les circuits de distribution et les services spécialisés sont entrain d’étudier ce problème.

Pour les cours particuliers, Ben Salem les considère comme une catastrophe qui a éreinté le pouvoir d’achat de la famille tunisienne, où la moyenne de dépense est d’environ 300 dinars par mois, ce qui est inacceptable, ajoutant qu’il leur fera la guerre, à travers une série de mesures préventives, à l’instar de l’intensification des cours de rattrapage gratuits, en particulier dans les écoles primaires, ainsi que l’élargissement des fonctions des inspecteurs administratifs.

Il a souligné que les lois seront appliquées de manière irréversible à quiconque les viole et les procédures peuvent mener au limogeage.

En ce qui concerne la semaine de 5 jours, le ministre a déclaré que cette décision sera activée progressivement cette année pour les quatre premières années du primaire, après l’avis des parents sur cette décision.

Sur la relation avec la partie syndicale, le ministre a indiqué qu’il a été convenu que le dialogue soit le maître de la situation dans ce domaine, en insistant sur le rejet catégorique de ce qu’il a décrit comme des menaces et de l’intimidation, ajoutant qu’il œuvre à conjuguer tous les efforts concertés pour surmonter les divers problèmes liés à l’enseignement secondaire.

Hatem Ben Salem a rappelé que des comités régionaux ont été formés pour évaluer l’état des dortoirs dans diverses régions du pays et que la décision de les ouvrir sera examinée si des lacunes importantes étaient détectées.

Commentaires

Haut