Politique

Tunisie – Vidéo : Des terroristes tunisiens en Syrie ont avoué avoir été recrutés et envoyés au Jihad par Ennahdha

Le député Abdelaziz Kotti a annoncé, ce lundi, lors de la séance d’audition des ministres de la Justice et de l’Intérieur, en rapport avec les dossiers des assassinats des martyrs Belaïd et Brahmi, que le discours de haine et de lynchage était de mise, à cette époque là, au sein même de l’assemblée (ANC).

Il a ajouté qu’il a été, parmi tant d’autres, victimes des sévices infligés par l’appareil de sûreté parallèle d’Ennahdha, notamment, lors du Sit-in du Départ au Bardo.

Kotti a spécifié qu’il y avait bien un appareil secret d’Ennahdha et que c’est lui qui se cachait derrières les attentats à l’explosif de Monastir, de même que les meurtres de Bab Souika, ainsi que l’affaire de Barraket Essahel.

Kotti a ajouté que s’il n’y a pas eu cette pression de la Rue pour déclencher le dialogue National, il y aurait longtemps qu’Ennahdha aurait instauré la Chariâa comme source première de la législation en Tunisie.

Kotti a assuré, par ailleurs, que des terroristes détenus en Syrie, ont avoué aux enquêteurs que c’était le parti Ennahdha qui les avait recrutés et envoyés au Jihad.

Commentaires

Haut