Tunisie-[vidéo] En cas d’échec des négociations, ces partis sont responsables selon Ennahdha

Le député du Parti Destourien Libre, Majdi Bouthina a affirmé, dans une déclaration accordée à Tunisienumerique, que son parti refusait de participer à un gouvernement présidé par le mouvement islamiste, Ennahdha soulignant que le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli ne peut pas être indépendant vu qu’il a occupé le poste de Secrétaire d’Etat à l’ère de la Troïka. Dans ce sens, Bouthina a ajouté que des partis, voulant participer au gouvernement, œuvrent à “embellir l’image de Jemli”.

De sa part, la députée d’Ennahda, Yamina Zoghlami a fait savoir que les concertations officielles relatives à la formation du prochain gouvernement n’ont pas encore commencé précisant que Jemli est entrain d’analyser les différentes positions des parties politiques.

La députée a ajouté que le chef du gouvernement désigné allait prendre en considération le document d’Ennahdha comportant le plan d’action du prochain gouvernement.

Concernant le refus de certains partis politiques la participation d’Au coeur de la Tunisie au prochain gouvernement, Zoghlami a estimé que le Courant Démocrate, le Mouvement du Peuple ainsi que le Coalition El Karama  font face à deux possibilités : Soit un système sérieux dans lequel les partis révolutionnaires choisis par le peuple tunisien conduiront la Tunisie vers le changement, la lutte contre la corruption, le développement de l’économie ainsi que le progrès. Soit l’échec des pourparlers à cet égard et la reprise de l’ancien système.

Dans ce contexte, la députée a affirmé que le choix ne revient pas au mouvement Ennahdha mais aux trois partis susmentionnés.

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut