Societe

Tunisie [Vidéo]: Etat des lieux sur les préparatifs pour Ramadan 2018

A quelques heures du début du mois sacré de Ramadan, les Tunisiens se livrent à leur rituel habituel en prenant soin d’acquérir tout ce dont ils ont besoin pour préparer les mets de la rupture du jeûne. Mais la hausse des prix est perceptible, vu la faible densité de fréquentation des citoyens des marchés et autres grandes surfaces.

Faten Belhadi, directrice générale de la qualité et du commerce intérieur au ministère du Commerce, a affirmé dans une déclaration à Tunisienumérique, que tous les biens de consommation seront disponibles sur différents marchés, soulignant l’existence de stocks d’œufs et de laits pour mieux approvisionner les marchés.

Elle a ajouté que l’huile végétale subventionnée sera fournie dans tous les circuits de distribution, notant que le ministère a préparé un programme pour fournir ce produit, en particulier dans les zones populaires.

Concernant les légumes et fruits, ils seront disponibles en quantités suffisantes, ce qui influera sur les prix en les rendant abordables, a indiqué la responsable, ajoutant que le déclin de la production de viande bovine a incité le ministère du Commerce à fournir d’importantes quantités de viande de bœuf congelé pour couvrir les besoins de toutes les régions du pays et faire pression sur les prix de ce produit.

La directrice générale de la qualité et du commerce intérieur a appelé tous les citoyens à rationaliser la consommation, compte tenu du gaspillage enregistré pendant le mois de Ramadan.

Pour sa part, le directeur de l’hygiène et de la préservation de l’environnement au ministère de la Santé, Mohamed Rabhi, a indiqué que la course à la grande consommation généralisée au cours du mois de Ramadan, est précédée par une période de stockage des aliments qui est inutile, soulignant que plus de 50 mille visites ont été effectuées dans les magasins de stockage.

Il a souligné que le programme de travail du ministère de la Santé au cours du mois de Ramadan s’accommode avec la spécificité de ce mois, pour lutter contre toutes sortes d’abus qui sont enregistrés, en particulier aux heures de pointe.

Il a ajouté que les équipes de santé du ministère utilisent une banque de données et appliquent une politique de surprise, pour lutter contre toutes les formes de fraudes constatées ou signalées par les citoyens. Il a indiqué que la plupart des violations sont enregistrées dans les commerces ambulants et illégaux.

Mohamed Rabhi a déclaré que les produits où on enregistre des irrégularités sont le lait et ses dérivés, la viande et es dérivés et le poisson, car le processus de réfrigération n’est pas respecté, d’autant qu’il s’agit de produits alimentaires susceptibles d’être rapidement avariés.

Il a également souligné que plus de 600 contrôleurs de santé ont été recrutés pour travailler pendant le mois de Ramadan, parfois en coordination avec les équipes de sécurité et municipales, ajoutant que les sanctions contre les contrevenants varient entre mesures administratives à pénales.

Au marché central de la capitale Tunis, nous avons constaté la disponibilité des produits de consommation, bien que la présence des citoyens était modeste en raison d’une légère inflation sur les prix considérés comme relativement élevés.

Commentaires

Haut