Tunisie – VIDEO : Le risque terroriste reste élevé et il faut mieux contrôler les mosquées

Dans une intervention sur le plateau de la chaîne Al Hiwar, l’ex-ministre, Mabrouk Kourchide a tiré la sonnette d’alarme concernant la persistance de la menace terroriste en Tunisie. Il a expliqué que les dernières décisions des USA de fermer leur ambassade ou d’annuler leurs festivités du 4 juillet, ne sont pas gratuites, de même que l’avertissement de la Grande Bretagne à ses ressortissants les appelant à éviter certaines zones du pays. Ces pays savent, certainement qu’il y a un risque élevé d’actes terroristes en cette période. Kourchide a annoncé, tout en ne voulant pas être alarmiste, que selon des rapports qu’il a eu à voir, il y aurait des dizaines de milliers d’éléments terroristes et de leur entourage, qui se trouvent en ce moment, en Tunisie.

Kourchide a ajouté que la meilleure stratégie pour combattre ce fléau, c’est d’œuvrer au tarissement de leurs sources de financement, sinon çà va être une guerre d’usure qui va absorber tous les moyens de l’Etat et nous ne pourrons rien faire d’autre, notamment en matière de développement, de santé…

Même nos moyens de défense, a-t-il ajouté, sont dispersées et risquent de se trouver dépassés. Et c’est l’objectif principal des terroristes. Ainsi, l’armée sera dispersée sur les frontières et la sureté ne pourra plus faire son travail normal de lutte contre la criminalité et les abus de tous genres y compris les fraudes commerciales, ni même de réguler la circulation automobile. Le terrorisme est en train de pomper 15% des capacités financières du pays, a estimé Kourchide.

Concernant la découverte d’explosifs en grande quantité dans une mosquée à El Intilaka, Kourchide a appelé à mieux contrôler les mosquées, quitte à les fermer entre les prières. En effet, en dehors des heures de prière, certaines mosquées se transforment en bases arrières des cellules terroristes. Il a assuré que le ministre des Affaires Religieuses se trompait quant il assurait que les mosquées sont sous contrôle. Kourchide a dit qu’il était désolé de contredire le ministre, mais les mosquées ne sont, en aucune façon sous contrôle de l’Etat et elles servent plus les terroristes et les intérêts d’un parti politique, en particulier.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com