Societe

Tunisie [Vidéo]: Le syndicat des imams explique les raisons de l’appel au boycott du Hajj pour 2018

Le secrétaire général du syndicat des imams, Fadhel Achour, a affirmé que l’appel de son organisation au boycott du Hajj 2018 est motivé par des considérations d’ordre national, affirmant que c’est dans le but de préserver les devises du pays, qu’il a été lancé, vu les conditions économiques difficiles par lesquelles passe la Tunisie.

Dans un entretien avec Tunisienumérique, Fadhel Achour a souligné que cet appel au boycott du Hajj invite à envisager les rituels religieux de manière à faire du Hajj une opportunité de solidarité et d’entraide au service de l’humanité toute entière.

Evoquant l’appel à se rendre dans la ville de Kairouan pour effectuer le Hajj, le secrétaire du syndicat des imams a indiqué que le but est de promouvoir cette région en profitant des fonds destinés au Hajj pour la développer, vu la situation difficile que connaît cette région.

Il a signalé que l’objectif est noble et qu’à travers cet appel il vise à une prise de conscience sociale à l’égard de notre rapport à la religion ainsi que la  promouvoir les procédés de s’acquitter de nos rituels religieux.

Selon lui, les fonds destinés au Hajj seront consacrés à développer les régions intérieures en commençant par Kairouan, vu la symbolique qu’elle représente pour ensuite toucher d’autres villes dans les années à venir.

Il a souligné que cet appel repose sur des bases légitimes de la “Chariâ”, étant donné que l’Arabie saoudite utilise les fonds du Hajj pour financer ses guerres, ajoutant qu’il s’agit aussi de changer notre vision de l’obligation du Hajj qui est devenue un folklore annuel et de protéger les lieux saints des spéculateurs, que ce soit de la part des Etats que de celui des entreprises.

Répondant à une question relative à la déclaration du Conseiller du ministre des Affaires religieuses, Hakim Ammari, relative à l’impossibilité de faire des fatwas sur le Hajj, le secrétaire général du syndicat des imams a indiqué que l’appel du syndicat a été mal interprété étant donné que la première fois le Hajj ne peut être annulé mais que l’appel concerne ceux qui ont effectué le Hajj plusieurs fois.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com