Societe

Tunisie [Vidéo]: Les effets des réseaux sociaux sur la société tunisienne, ce qu’en pensent le public et les spécialistes

La révolution technologique, qui a connu un grand bond dans le monde, a changé les comportements, remplaçant la plupart des moyens traditionnels de communication, assurant un rythme plus rapide en termes de fournitures de services ou d’échanges d’informations.

Ainsi, les réseaux sociaux, à l’instar de Facebook, Messenger, Instagram, Twitter et autre Snapchat,  jouent un rôle très important dans la vie des individus, de sorte que presque toutes les sociétés les adoptent comme des moyens de communication de base.

Néanmoins, le risque de l’isolement des individus est une réalité que beaucoup de Tunisiens ont confirmé à Tunisienumérique, soulignant un certain nombre de problèmes causés par ces moyens de communication, tels que la trahison conjugale. Certaines personnes mal intentionnées vont même jusqu’à les détourner à des fins qui peuvent porter atteinte à l’intégrité des personnes.

Pour sa part, le professeur universitaire Jellal Tlilli, spécialiste en sciences sociales de communication et des médias, a affirmé que l’utilisation des technologies modernes en Tunisie et dans le monde en général, s’est transformée en  dépendance,  entraînant de nombreuses influences sur la famille qui connaît des ruptures entre ses composantes. Les effets négatifs incluent également les établissements d’enseignement, et autres, a-t-il dit.

Tlilli a affirmé que cette dépendance s’est développée au point que la communication au sein d’une  famille qui se trouve à l’intérieur d’une même maison, se fait à travers les moyens de communication sociaux accentuant l’isolement des individus. Ce comportement a également causé de nombreux problèmes, allant parfois jusqu’au divorce dont le taux est de plus en plus élevé, sans compter les différends sociaux.

La question ne se limite pas à la Tunisie.  Selon une étude menée par l’American Academy of Divorce Lawyers, il est indiqué que Facebook est la cause de 20% des cas de divorce aux Etats-Unis.

D’un autre côté, selon des rapports, la Tunisie occupe la première place au niveau arabe, en terme de taux de divorce et quatrième dans le monde, avec 4 cas divorces toutes les 3 heures.
Ce qui fait jaillir la question de savoir combien de cas de divorces sont causés par Facebook et les médias en général?

Jellal Tlilli a déclaré qu’on ne pouvait pas arriver à une solution radicale, mais que les parents doivent suivre attentivement leurs enfants et contrôler le recours aux réseaux sociaux, en veillant à leur utilisation de manière saine, afin qu’ils servent de solution et non de problème à leur vie quotidienne.

Commentaires

Top 48h

Haut