Societe

Tunisie – VIDEO : Les tunisiens sur le point d’exploser à cause des factures de la STEG

La rédaction de Tunisienumerique a procédé à un micro-trottoir pour sonder l’opinion des tunisiens, dans différentes régions du pays, à propos de la nouvelle tarification de la STEG.

Les gens interviewés ont été unanimes pour condamner cette nouvelle majoration du tarif de l’électricité, en notant que c’est la troisième augmentation, en une année. Ils ont déploré que cette hausse ait coïncidé avec la rentrée et en pleine période de crise financière que les tunisiens ont beaucoup de peine à affronter.

Les citoyens se plaignent de cette majoration en principe de 13%, mais qui, selon les constatations des usagers, dépasse de loin, ce taux. Comme ils déplorent la prime réservée à la TV tunisienne qui a, elle aussi, été majorée.

Certains abonnés ont assuré que la facture de la STEG demeure illisible et incompréhensible pour le commun des mortels et personne n’y a jamais rien compris.

D’autres ont déploré que la STEG abuse des factures dites intermédiaires, c’est-à-dire évaluées au pif, sans relève, pour finalement exiger, en fin d’année, des sommes colossales aux abonnés qui se retrouvent dans l’incapacité de payer. Ces abonnés se plaignent de devoir aller mendier auprès de la STEG, pour bénéficier du privilège de payer par mensualités. Chose qui est souvent refusée aux consommateurs.

Au final et après les professionnels de tous bords, le tour est venu aux ménages de subir de plein fouet, des majorations exagérées de leurs factures d’électricité. Comme les autres, ils ont déclaré qu’ils n’allaient pas payer ces factures, n’ayant pas d’autres alternatives, puisque les sommes exigées dépassent de loin leurs possibilités. Déjà, ils connaissaient de grandes difficultés pour  s’acquitter de ces factures, avant la dernière augmentation.

Les pères et les mères de familles déclarant ne plus savoir où donner de la tête : Est-ce qu’ils vont payer les factures ou le loyer ou les études des enfants ou acheter à manger à leurs famille ?

Dans toutes les régions du pays, il règne un état de mécontentement qui risque de virer vers des séries de mouvements sociaux qui ne laissent rien présager de bon, pour cet hiver qui s’annonce très échaudé, à cause de la STEG et de ses factures, entre autres, qui risquent d’être la goutte qui fera déborder le verre !

Commentaires

Haut