Societe

Tunisie [Vidéo]: La rentrée scolaire a été catastrophique, selon Mastouri Gammoudi

Le secrétaire du syndicat de l’enseignement de base, Mastouri Gammoudi a estimé, en marge du Congrès de la section du syndicat à Medenine, ce samedi que, la rentrée scolaire cette année a été désastreuse, en particulier par rapport à l’énorme quantité de vacance de postes enregistrée chez les enseignants, qui s’est élevée à environ 15 mille postes vacants.

A cela il a ajouté l’insuffisance et la défaillance des infrastructures dans de nombreuses écoles, en particulier celles situées à l’intérieur, de sorte qu’un certain nombre d’élèves étudient sous les tentes et dans de mauvaises conditions.

Gammoudi a ajouté dans une déclaration au correspondant Tunisienumérique que le syndicat a entamé des négociations qualifiée de serrées avec le ministère de tutelle et avec la présidence du gouvernement afin de trouver une solution à cette situation catastrophique, notant que le ministère de l’Education a transmis le problème à la présidence du gouvernement, qui a prétexté le manque de ressources financières pour intervenir et réparer les infrastructures dans les écoles et aussi pour combler les postes vacants.

Il a indiqué que compter sur les enseignants suppléants ne représente pas une solution efficace étant donné que l’enseignant qui reçoit un maigre salaire n’aura pas un bon rendement et cela affecterait le niveau de l’éducation au sein du système public, qui est devenu menacé au motif que la plupart des élèves s’orientent vers le privé ce qui est rejeté par le syndicat général tunisien.

Gammoudi a ajouté que l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) rejette la privatisation de l’éducation et exige que le ministère assume la responsabilité du système d’éducation publique.

En ce qui concerne l’évolution des enseignants suppléants, Gammoudi a indiqué que 1300 ont vu leur situation régularisée parmi ceux qui ont étudié jusqu’en juin 2015.

Le reste sera réparti en deux lots qui seront réglés à la fin 2019, en notant que le syndicat travaille actuellement à la mise à jour des dossiers des suppléants qui ont étudié jusqu’en juin 2016, afin de les inclure dans la deuxième tranche programmée pour être réglée au cours de l’année 2019 alors que des travaux sont en cours pour trouver une formule pour le règlement des travailleurs d’ici la fin de juin 2017

Commentaires

Top 48h

Haut