Economie

Tunisie [vidéo] : Saison hivernale des soldes : les tunisiens déplorent la manipulation des prix et la mauvaise qualité des produits

soldes

Fin janvier, le ministère du commerce a annoncé le début de la saison hivernale des soldes qui durera six semaines du début de février jusqu’à mi-mars. Toutefois, il semble que l’intérêt général pour les soldes soit en deçà des attentes.

« Tunisie Numérique » a mené son enquête afin de comprendre les motifs de cet état de réticence et d’abstinence des tunisiens à acheter les produits concernés par les réductions.

La plupart des personnes interrogées ont été unanimes quant à la manipulation des prix. En effet, plusieurs acheteurs ont certifié que les boutiques pratiquent délibérément des astuces afin de tromper le client. A titre d’exemple, ils affichent des réductions factices en gonflant le prix initial ou encore ils font des remises sur les produits qui comportent des défauts de fabrication et qui devraient plutôt être jetés. Certains nous ont même expliqué que le prix initial était parfois inférieur au prix après la remise!

Hormis ce point, les tunisiens ont de même déploré la mauvaise qualité des produits exposés. Pour les vêtements comme pour les chaussures, les meilleurs articles, ceux de la saison ou les nouveaux modèles ne sont pas concernés par les réductions. Pour quelques uns, les remises ne sont qu’un prétexte afin de se débarrasser des vieux stocks, des modèles démodés ou encore des fins de série.

La baisse de la demande n’est pourtant pas exclusivement due aux deux facteurs déjà cités. La chute du pouvoir d’achat tunisien et son désir d’acheter des produits de qualité l’ont poussé à se diriger vers les friperies où l’on peut acquérir des habits et des chaussures de marque pour des prix appropriés.

Néanmoins, nous avons constaté que les marques internationales ont réussi à attirer un nombre grandissant de clients. En effet, elles obéissent à une politique claire et suivie partout dans le monde par leurs boutiques, de même qu’ils garantissent un rapport qualité-prix étudié et des designs tendances à la pointe de la mode.

De leur côté, les propriétaires des magasins ont refusé de témoigner à visage découvert, ils n’ont pourtant pas caché leur insatisfaction vis-à-vis le nombre réduit de la clientèle. Ils ont pourtant justifié ce phénomène par la disparition de la classe moyenne due au coût toujours plus cher de la vie et par la propagation de l’étalage anarchique et des friperies.

Par ailleurs, plusieurs magasins n’ont pas réduit le prix de leurs produits ou alors ils ont affiché des remises symboliques. Ce fait pose la question des normes qui régissent l’organisation et l’administration des saisons des soldes. Ces normes semblent incapables d’aligner tout le monde et d’imposer une structure efficace dans un environnement économique changeant où la crise demeure depuis des années.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut