Société

Tunisie [Vidéo]:Des Sfaxiens évaluent le processus de la révolution et l’état du pays

Si la majorité des citoyens estiment que la situation du pays est catastrophique avec les hausse des problèmes économique et sociaux ainsi que l’insécurité, depuis la révolution du 17 décembre 14 janvier, d’autres soulignent qu’il s’agit d’une phase conjoncturelle et que l’avenir est prometteur si les Tunisiens arrivent à surmonter leurs divergences internes.

Des citoyens interrogés à Sfax par Tunisienumérique sur où allons-nous depuis la révolution du 11 janvier, ont exprimé leur évaluation de la situation et de leurs visions des choses dans le pays.

Pour un vendeur dans le Souk de Sfax on ne doit pas parler de révolution mais de désordre à la lumière dans la situation dans laquelle s’est retrouvée le pays, assurant que le coût de la vie a considérablement augmenté et les citoyens vivent de crédits et n’ont plus les moyens de vivre avec décence.

Il a dénoncé une nouvelle classe politique corrompue qui s’enrichit au détriment du peuple.

Un autre a déploré l’augmentation du phénomène de la consommation et du trafic de la drogue et des stupéfiants ainsi que la détérioration de la situation dans le pays devenu surendetté.

Il a estimé que les crédits pris par l’Etat de l’étranger sont très mal gérés , réclamant qu’ils soient distribués directement en liquide aux citoyens.

Où va le pays se demande un autre vendeur au Souk? avant de répondre vers l’abîme dans laquelle le pays est plongé depuis la révolution, critiquant les conditions générales dans le pays , illustrant ses propos par l’absence de clients venus acheter en raison des difficultés financières aggravés par le confinement sanitaire général.

Au volant de sa voiture un autre citoyen a affirmé que tous les pays du monde passent par une conjoncture difficile, reconnaissant que l’après révolution est une phase très difficile.

Il a souligné que la Tunisie a connu une augmentation des problèmes du chômage et de la hausse du coût de la vie, assurant, toutefois, que le problème réside dans la mentalité car les parties politiques dans le pays considèrent qu’elles détiennent chacune la vérité absolue bien que le tissu social dans le pays soit homogène.

Chacune des parties politiques met en avant son idéologie et n’ont pas tenté de trouver une compromis pour travailler ensemble afin de relever les défis qui se posent dans le pays, a-t-il signalé.

Il a estimé aussi que la Tunisie est à la croisée des chemins, précisant que si on continue à investir dans les divergences idéologiques le pays sombrera davantage dans les problèmes mais si on trouve un dominateur commun pour résoudre les problèmes politiques, économique et sociaux, la Tunisie, de part sa position géographique, peut créer l’exception et réussir à prospérer.

Il a mis l’accent sur l’existence d’un dilemme étant donné que la Tunisie aux yeux de l’étranger est un modèle de réussite aux yeux de ses citoyens de l’intérieur, elle est en proie au chaos et aux problèmes.

Un autre citoyen a assuré que le problème réside dans la civilité des citoyens et leur fidélité à l’égard du pays en refusant d’être un traître en jetant les ordures dans le rue ou devant la porte du voisin.

Il a exprimé son optimisme quant à l’avenir de la Tunisie qui sera radieux car c’est un grand pays par rapport à de nombreux autres pays du monde, assurant qu’on ne peut apprécier la valeur de la Tunisie que lorsqu’on voyage  à l’étranger.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut