Tunisie: Viol de la fillette de 3ans: Les médias sur le banc des accusés

Le ministère public a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les dépassements et abus des médias audio-visuels et écrits dans le traitement de l’affaire de la fillette de 3 ans dans un jardin d’enfant de la Marsa, indique un communiqué du ministère publié le 04 avril.

Le communiqué attire l’attention sur les retombées de la violation du secret d’instruction, de la confidentialité de l’enquête et des principes de la protection de la vie privée de l’enfant établis par les conventions internationales et la législation nationale.

Par ailleurs, le ministère appelle au respect aux dispositions de l’article 121 du code de la protection de l’enfance qui criminalise toute tentative de violation de la vie privée de l’enfant, que cela soit par le moyen des écrits, de la presse, des radios, de la télévision, du cinéma ou par tout autre outil.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com