Tunisie – Zatla par ci, zatla par là… Où veut-on en venir ?

Les forces de l’ordre ont arrêté dans le gouvernorat de Jendouba deux jeunes en possession de 1 kg.500 de Zatla destinés à la vente.

Rien de nouveau, puisque c’est une nouvelle comme on en lit tous les jours. Les affaires de drogue sont devenues d’une banalité, incroyable en Tunisie.

D’ailleurs, une intervention sur Mosaïque FM, cet après-midi de la présidente de la cellule du centre des études juridiques et judiciaires au sein du ministère de la Justice, semble tomber à point nommé pour confirmer cet état de choses.

Elle a indiqué que plus de 13 mille affaires de consommation et trafic de drogue ont été enregistrées durant les cinq dernières années en Tunisie, et 1400 personnes en moyenne sont condamnées chaque année  dans ces  affaires.
Et d’ajouter que les trafiquants de drogue totalisent à eux seuls plus de 7000 affaires à leur encontre.

Où veut-on en venir avec cette banalisation outrancière ? Mais aussi, pourquoi sortir des chiffres qui font peur ? Et pourquoi vouloir englober l’historique de cinq ans cumulés et en parler en termes de moyenne ?

Serait-on en train de s’acheminer vers une légalisation de l’usage de drogue, en banalisant à ce point le phénomène et en affichant des chiffres pareils qui viennent en écho, à ceux annoncés par deux ministres ces dernières semaines ?

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com