Societe

Tunisie[Vidéo]: Campagne de contrôle de la police de l’Environnement sur le squattage de la voie publique

Des unités de la police de l’Environnement ont procédé à une campagne de lutte contre le squattage de la voie publique, procédant à une verbalisation des personnes qui ont enfreint la loi.

Des résidus de construction de bâtiments, ciment, sable, gravier et autres briques brisées ont été  abandonnés sur le trottoir et enlaidissent le paysage de la ville.

Menée vendredi dernier à Tunis, cette campagne vise à sensibiliser d’abord les citoyens sur les infractions en leur donnant un avertissement à travers une verbalisation, a indiqué à Tunisienumérique un agent de la police de environnement.

Il a expliqué que ce genre d’infraction est passible d’une amende qui doit être payée à la municipalité si les contrevenants ne se conforment pas aux injonctions et aux avertissements.

Pour sa part, le chef de terrain de la police de l’Environnement pour la municipalité de Tunis Abdessalem Allouch, a indiqué que le travail de la police concerne tout ce qui touche à la préservation  de la santé et à l’hygiène.

Il a précisé que les agents de la police de l’environnement procèdent au contrôle des règles sanitaires dans les restaurants et boutiques en inspectant les tenues et autres ustensiles.

Allouch a indiqué que les contraventions effectuées portent sur des amendes entre 40 et 60 dinars, précisant que les agents ne possèdent pas encore une carte professionnelle mais cela ne les empêchent pas à dresser des verbalisations.

Les unités de la police de l’Environnement collaborent avec un vétérinaire et d’autres spécialstes en cas de besoin.

 

Commentaires

Top 48h

Haut