Societe

Tunisie[Vidéo]: Proposition de BCE sur l’égalité de l’héritage, avis partagés des Tunisiens

Les avis des Tunisiens sont plus que jamais partagés concernant la proposition du président de la République, Béji Caïd Essebsi, relative à l’égalité sur l’héritage entre l’homme et la femme.

Question sociale et religieuse par excellence, l’égalité de l’héritage a démontré le hiatus entre Tunisiens  qui voient la question sous différents angles.

Du point de vue religieux

Sur le plan religieux, les détracteurs de l’égalité dans l’héritage invoquent l’existence d’un texte religieux très clair et sans ambiguïté sur le mode de partage de l’héritage.

Le verset qui évoque le partage de l’héritage détermine avec précision les parts de chaque membres de la famille et les circonstances y afférentes, selon les opposants à la proposition de BCE.

C’est pourquoi , il invitent le président à revoir sa copie en revenant au texte coranique pour mieux s’en imprégner.

Pour eux , il n y a a rien à discuter là dessus car Dieu a tranché sur la question qui ne souffre point  d’interprétation.

Du point de vue politique

Nombreux Tunisiens ont estimé que le timing de ces propositions a été mal choisi, affirmant que derrière ces propositions se profilent des considérations d’ordre politiciennes.

Ils voient même que cette proposition est motivée par des agendas électoralistes, promettant que les supporteurs du projet d’égalité seront confrontés à une déconfiture électorale inévitable notamment dans le sud du pays en majorité contre l’égalité de l’héritage.

D’autres ont estimé que cette question n’est pas une priorité pour l’heure actuel , soulignant que les Tunisiens font face à des défis beaucoup plus important tels que  le chômage , les problèmes économiques et sécuritaires.

Sur le plan social

Les arguments des partisans de l’égalité de l’héritage entre homme et femme , pensent que ce n’est que justice que de donner les mêmes parts d’héritage à l’homme et à la femme qui ont tous deux travaillé pour acquisition des biens qui seront partagés.

Certains affirment que c’est rendre justice que de donner à la femme la même part que l’homme , signalant que la femme travaille avec acharnement pour contribuer à la vie de la famille et de ce fait , elle mérite d’être revalorisée.

Des Tunisiens affirment que les textes coraniques n’est pas aussi rigides qu’on les présente, soulignant qu’il existe des versets où Dieu laisse une large possibilité d’interprétation à l’homme en particulier en matière d’héritage.

D’autres justifient aussi par la nécessité de l’égalité par la vie contemporaine qui a changé et qui nécessite un traitement au même pied d’égalité entre l’homme et la femme.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut