Societe

Tunisie[Vidéo]: Rencontre pour se préparer aux “Métiers de Demain”

L’évolution rapide du monde d’aujourd’hui sous l’influence des nouvelles technologies d’information et de communication commande à ce que l’on se prépare à cette phase en réfléchissant sur le comportement à adopter pour les Métiers de Demain.

Dans ce cadre un atelier a été organisé jeudi 16  novembre 2017 par l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES) en partenariat avec l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) et la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) pour préparer un projet de réflexion destiné aux décideurs pour prendre les mesures nécessaires afin de parer à cette phase de technologie de pointe.

Le Directeur de l’ITES, Néji Jalloul a souligné dans une déclaration à Tunisienurique que ce séminaire est composé de plusieurs ateliers durant lesquels des experts vont se pencher sur la stratégie à adopter à l’égard de  l’impact des nouvelles technologies sur  des Métiers de Demain.

Une feuille sera adoptée à l’issue de cette rencontre destinée au public, aux médias, aux institutions économiques et aux décideurs en vue de prendre les mesures nécessaires pour sensibiliser les Tunisiens sur à la prochaine phase qui est la révolution numérique ou la révolution de l’intelligence artificielle, a précisé Jalloul.

Il a signalé qu’il est temps de préparer les institutions éducatives tunisiennes à cette nouvelle phase que les experts situent  aux horizons de 2030, avec l’apparition de 60% des nouveaux métiers et la disparition de 5% des anciens métiers.

Il souligné que l’intelligence des Tunisiens les aidera à accompagner cette phase, appelant à exploiter les nouvelles technologies pour faire l’émergence de l’esprit d’initiative, le talent et la créativité.

Néji Jalloul a indiqué que les jeunes tunisiens ne sont pas tous des chômeurs, affirmant l’existence de certains qui ont crée leurs entreprises, exporté l’intelligence tunisienne et travaillé dans le numérique et le digital. Il a précisé que l’objectif est de créer des centaines entreprises de ce genre.

Pour sa part Wided Bouchamaoui a souligné la nécessité de s’adapter aux évolutions du monde actuel, précisant qu’il faut se préparer aux métiers de demain afin que les jeunes puissent créer des entreprises et même travailler depuis la maison.

Elle a souligné l’importance d’adopter le système d’enseignement dans le pays pour être en adéquation avec les évolution de la technologie et du numérique.

Commentaires

Top 48h

Haut