Turquie : Erdogan plie sous le poids des menaces américaine et annonce un cessez le feu au nord de la Syrie

Donald Trump a salué les résultats de la rencontre de Mike Pence avec Recep Tayyip Erdogan à Ankara, lors de laquelle les États-Unis et la Turquie se sont mis d’accord sur le cessez-le-feu en Syrie.

À l’issue des pourparlers entre Mike Pence et Recep Tayyip Erdogan, ce jeudi 17 octobre à Ankara, Donald Trump a remercié, sur son compte Twitter, le Président Turc.

Suite à l’entretien, Mike Pence a annoncé que les deux parties étaient parvenues à un accord de cessez-le-feu dans le nord de la Syrie. Selon le vice-Président américain, la Turquie suspendra son action militaire pour permettre aux miliciens kurdes des unités de protection du peuple (YPG) de quitter la zone de sécurité pendant 120 heures.

Il a également souligné qu’avec la mise en œuvre du cessez-le-feu, les États-Unis n’imposeraient plus de sanctions à la Turquie. En outre, les sanctions économiques récemment imposées par Washington à Ankara seront levées, dès que l’opération Source de Paix sera terminée.

Mercredi 9 octobre, le Président turc a annoncé le lancement dans le nord-est de la Syrie de l’opération Source de Paix dirigée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie.

En réaction à cette offensive, Damas a envoyé le 13 octobre ses forces armées dans le nord du pays, conformément à un accord passé avec l’administration kurde. Les troupes gouvernementales syriennes sont déjà entrées dans les villes de Minbej, d’Al-Thawrah (Tabqa) et de Kobané. La confrontation entre les armées syrienne et turque était devenue imminente.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut