Turquie : La recette pour vaincre les frères d’Erdogan : L’UNION

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a essuyé lundi 1er avril une sévère défaite aux élections municipales tenues la veille. Son parti a perdu les villes d’Istanbul et Ankara. A Istanbul, le candidat de l’opposition Ekrem Imamoglu a conquis la mairie au détriment de Binali Yildirim, le « poulain » d’Erdogan.

Les turcs ont sanctionné Erdogan à cause d’une économie en berne. Mais aussi et surtout, parce que son Parti la Justice et du Développement (AKP) s’est heurté à un front uni de l’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP, centre gauche) et le Bon Parti (IYI, droite nationaliste) présentant un candidat commun dans les grandes villes.

Morale de l’histoire : Les frères musulmans misent toujours sur la division et la zizanie dans les rangs de leurs adversaires, car ils savent que si ces derniers venaient à s’unir, les islamistes ne feraient pas long feu quelle que soit leur force de feu, justement ! Et c’est ce qui vient d’être démontré en Turquie!

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com