news

UGTT vs ministère des Affaires étrangères : communiqué du syndicat inexact

Le ministère des Affaires étrangères a exprimé sa désapprobation de certaines inexactitudes dans le communiqué rendu public, vendredi, par le bureau provisoire du syndicat de base du ministère et qui étaient contraires à ce qui a été souligné, au cours de la réunion du 6 juin 2011, entre le ministre et une délégation représentant l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), dont notamment le souci commun de garantir la bonne marche du travail au sein département, en vue d’apaiser l’atmosphère. Voir communique-du-bureau-provisoire-du-syndicat-de-base-du-ministere-des-affaires-etrangeres.

Dans des éclaircissements, mardi, concernant le communiqué du Bureau provisoire du syndicat, le ministère ajoute que le ministre a rappelé, lors de cette réunion, les décisions prises, durant la dernière période, afin d’améliorer la situation des employés, agents et cadres du ministère.

Il précise que le ministre est disposé à réexaminer certaines nominations des Chefs de missions diplomatiques et consulaires, rappelant, aussi, qu’il avait demandé au Bureau provisoire du syndicat de dénoncer et de réprouver les agissements pour obliger des responsables du ministère à quitter leurs bureaux, le 2 juin 2011, ce qui avait conduit certaines victimes à recourir à la justice.

Le ministre avait, en outre demandé que des excuses soient présentées aux personnes ayant été affectées par ces agissements illégaux, soulignant qu’il n’y avait aucune raison valable de calomnier ces personnes ou de porter atteinte à leur dignité, après la révolution de la liberté et de la dignité.

Le ministère des Affaires étrangère explique, d’autre part, que le procès verbal de la réunion n’a pas été signé, vu l’absence de volonté du Bureau provisoire du syndicat de répondre à ces demandes. Toutefois, il met l’accent sur son respect de l’action syndicale légitime et responsable, ainsi que sa disposition à instaurer un dialogue calme et pondéré.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut