news

Un député d’Ennahdha se félicité du recrutement des milliers de bras cassés dans la fonction publique

Un député d’Ennahdha se félicité du recrutement des milliers de bras cassés dans la fonction publique

Le député et dirigent d’Ennahdha, Belgacem Hassen a assuré, hier mardi 2 mars 2021, que l’approbation de la loi 38-2020 portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public, est une grande réussite qui vient d’être couronnée par son adoption la semaine dernière du conseil ministériel avec quelques ajustements. Il a noté que les chômeurs de plus de 10 ans attendent impatiemment l’entrée en vigueur de cette loi.

Le député nahdhaoui a affirmé aussi qu’il est prévu que le décret d’application de ladite loi paraitra dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT) dans son édition du 2 mars courant tout en soulignant que la ministre de la Fonction publique, Hasna Ben Slimane a indiqué que les ajustements sont en train d’être apportés au décret en question.

Cependant, Belgacem Hassen a tenu à préciser que tout ajustement de la part du gouvernement n’aura d’incidence ou d’effet sur le contenu de la loi qu’après une nouvelle approbation, lui conférant un caractère probant.

Il a rappelé que contrairement à certaines propositions concernant la limitation d’âge à 45 ans, pour le recrutement des chômeurs de longue durée (supérieure à 10 ans), la texte de la loi est clairet ne prévoit pas de limité d’âge.

Néanmoins et sans tenir compte du caractère surréaliste des propos de Belgacem Hassen, ceux-ci sont basés au même titre que la loi prônée par le gouvernement et le ministère de la Fonction publique, sur les surenchères politiciennes et l’ignorance totale de l’incidence de telles manœuvres sur des finances publiques, au bord du gouffre.

Toutefois, cette loi tombe à pic pour compléter la destruction de la fonction publique puisqu’elle constitue un raccourci idéal pour  planquer des milliers de bras cassés dans l’administration sur la base de critères d’appartenance partisane puisque la loi supprime tout concours de recrutement…

Pour mémoire, le député et dirigeant d’Ennahdha a rejoint le parti fin 2016 après une « carrière » dans la mouvance panarabiste et le parti démocrate progressiste (PDP). Il était même membre du parti communiste tunisien entre 1984 et 1988. Hassen Belgacem était connu aussi par sa « lutte » dans le syndicat de l’enseignement secondaire.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut