Un mort au Bahreïn après des heurts entre manifestants et forces de l’ordre avant le Grand prix de Formule-1

Les autorités de Bahreïn ont annoncé l’ouverture d’une enquête, samedi 21 avril 2012, après la découverte du cadavre d’un homme près du site d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité.

L’opposition affirme qu’il a été tué par les policiers anti-émeutes, alors que le petit royaume du Golfe tente de calmer les manifestations à la veille du Grand prix de Formule-1.

Le corps a été découvert dans un secteur situé à l’ouest de la capitale Manama, où des heurts avaient éclaté vendredi 20 avril 2012 entre protestataires et policiers à l’issue d’une importante manifestation de l’opposition.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a fait savoir qu’une enquête était en cours. Ce décès risque d’intensifier encore la vague de manifestations attendues avant la course.

Sur les réseaux sociaux, des appels à de nouvelles manifestations ont été lancés pour faire entendre la voix de l’opposition à l’occasion du retour du Grand prix de Formule-1 qui aura lieu dimanche 22 avril 2012 dans le royaume.

L’an dernier, la situation dans le pays avait entraîné l’annulation de la compétition pour raisons de sécurité et les dirigeants du pays ont tout fait pour organiser de nouveau l’événement cette année et tenter de donner une image de stabilité retrouvée.

Au moins 50 personnes ont été tuées à Bahreïn depuis le début du mouvement de contestation en février 2011. La majorité chiite tente de briser le monopole du pouvoir détenu par la dynastie sunnite Al-Khalifa.

Source: AP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com