Monde

Un mot d’ordre du contre-sommet G8 à la tunisienne « G8 dégage ! »

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi au Havre, donnant le coup d’envoi du contre-sommet du G8

“G8 dégage, les peuples d’abord, pas la finance”, proclamait la banderole de tête de ce défilé festif qui a rassemblé entre 4 000 (police) et 7 000 personnes (organisateurs) sous le soleil.

La manifestation rassemblait altermondialistes, syndicalistes, anti-nucléaires, décroissants, mouvements sociaux, citoyens ou défenseurs de droits de l’Homme.

“Ils ferment les usines, ils ferment les écoles, y en a ras-le-bol de ces guignols”, “banquiers voleurs, patrons voyoux, la République c’est nous”, “tout est à nous, rien n’est à eux”, “il faut lutter pour les dégager”, “ne laissons pas les affaires du monde aux hommes d’affaires”, ont scandé les manifestants de tous âges venus de la région Ouest, pour certains de Paris, très peu de l’étranger.

Des  jeunes cagoulés ont lancé de la  peinture et des pierres sur un immeuble de bureaux, brisant quelques vitrines,  dont celle d’une banque, près de la gare. Les organisateurs qui s’étaient dit déterminés à “éviter toute image négative” se sont immédiatement interposés.

Ce défilé du Havre, qui devait s’achever dans la soirée par un meeting et un concert, était le temps fort du “contre-G8” avant le sommet des chefs d’Etats qui se tient les jeudi 26 et vendredi 27 mai à Deauville, à 17 km de l’autre côté de l’estuaire de la Seine.

Source : AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut