Un premier cas suspect d’Ebola en Tunisie, son état est stable

Les services  de veille sanitaire en Tunisie viennent de détecter le premier cas de suspicion d’atteine au virus Ebola dans le pays. Un tunisien sans-papier  est arrivé aujourd’hui à l’aéroport d’Enfidha après avoir été expulsé d’Italie.  Son état laissait suspecter qu’il avait contracté le virus Ebola. Les services médicaux sont sur le qui vive et les citoyens pris dans un état de panique générale.

Il est hospitalisé actuellement à l’hôpital Farhat Hached de Sousse. Il est suivi de près, souffrant d’une fièvre suspecte.

Joint par Tunisie Numérique, le président de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Docteur Nourredine Achour a indiqué qu’il est dans un état stable.

Il a ajouté qu’il est impossible pour l’heure d’identifier s’il s’agit d’une infection par le virus Ebola. Il faut attendre deux jours avant que les signes ne se développent, a souligné Nourredine Achour  précisant que les services médicaux n’ont pas encore conclu si sa fièvre est suspecte ou normale.

Une analyse de sang sera effectué au laboratoire de référence à Lyon, a affirmé Achour en se voulant rassurant sur l’état du jeune sans-papier.

Le sans-papier est arrivé ce mardi à l’aéroport d’Enfidha semant un état de panique générale.  Il est originaire de Tataouine.

En conclusion: Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne est la réactivité et la sélectivité du dispositif de dépistage placé au niveau des aéroports par les services sanitaires. Et la mauvaise, c’est que çà n’arrive pas qu’aux autres, comme semblait le croire le ministre de la Santé qui n’a jamais cessé d’assurer qu’il n’y avait pratiquement pas de risque pour la Tunisie.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com