Economie

Une première, La Banque centrale financerait le défit budgétaire 2020 par crédit sur 5 ans pour de 2.81 milliards de dinars

Une première, La Banque centrale financerait le défit budgétaire 2020 par crédit sur 5 ans pour de 2.81 milliards de dinars

L’intermédiaire en bourse, l’Arab Financial Consultant vient de publier son bulletin de conjoncture au titre du mois de novembre 2020. A ce titre, il a présenté une note d’analyse intitulée « Comment faire pour que le financement Banque Centrale ne soit pas inflationniste ? ».

La note a posé une question centrale liée au débat économique actuel sur le financement direct du déficit budgétaire par la Banque centrale de Tunisie (BCT). L’AFC a indiqué que du fait que la masse monétaire en stock dans le pays est depuis 10 ans toujours en augmentation, il est difficile de savoir à partir de quel seuil elle deviendra inflationniste.

Pour éviter que ce financement ne soit inflationniste, la BCT, pourrait d’après la note de l’AFC, se limiter au financement au déficit des entreprises publiques (4.755 millions de dinars en 2018).

Toutefois, celui-ci devrait être considéré comme un crédit bonifié mais conditionné par un plan de restructuration de ces entreprises. Elles seront obligées, à cet effet, de rembourser ce prêt après quelques années de grâce. Cette proposition est difficilement réalisable en raison des dettes lourdes des entreprises publiques, estimées par le ministère des Finances à 30.968 millions de dinars, ce qui représente 7 fois leur capitaux propres.

En outre, l’AFC considère l’accroissement du déficit budgétaire de l’année 2020 de 8.87 milliards de dinars comme étant dû à l’effet conjugué de la hausse des dépenses de 2.52 milliards de dinars, d’une part et de la baisse des ressources budgétaires de 6.35 milliards de dinars, d’autre part.

Par ailleurs, il paraît qu’un accord sur la question du financement du déficit du budget de l’Etat pour 2020 soit trouvé entre la BCT et le ministère des Finances. Au fait, certaines mesures de la loi de Finances complémentaire (LFC) au titre de l’année en cours, adoptée vendredi 27 novembre 2020 par les députés, donnent la possibilité à la BCT de financer le déficit budgétaire de l’État à hauteur de 2.81 milliards de dinars.

C’est une exclusivité en raison de l’interdiction de la réglementation actuelle d’une telle manœuvre. Concrètement, la BCT va octroyer, sous forme de monétisation directe, des facilités au profit de la trésorerie générale de l’État en une seule tranche, en franchise d’intérêts.

Dans ce contexte, le ministère des Finances et la BCT vont signer une convention fixant les modalités d’amortissement du crédit, que ce soit pour la partie principale ou les intérêts. La durée du remboursement, selon la convention, ne devrait pas dépasser les 5 ans, avec une période de grâce d’un an à compter de la date d’inscription du prêt sur le compte courant du trésor de l’État. Certains experts indiquent que le taux d’intérêt sera fixe et s’élèverait à 6.25%

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut