Monde

Une surconsommation de paracétamol mettrait en danger le foie

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé française vient d’affirmer qu’une surconsommation de paracétamol mettrait en danger le foie. Ainsi, elle va obliger les laboratoires, dans un délai de neuf mois, à inscrire un message d’alerte « Surdosage = danger. Dépasser la dose peut détruire le foie.  » sur toutes les boîtes de médicaments contenant du paracétamol.

Cité par le journal français Le Parisien, le directeur de l’agence, Dr Dominique Martin, a fait savoir qu’il s’agit d’un message majeur. “Nous le voulions direct et visible. C’est pourquoi, afin d’être vu par tout le monde, il sera apposé sur la face avant des boîtes. À l’arrière, nous avons opté pour un rappel pédagogique des bonnes pratiques »a-t-il expliqué.

D’après l’agence, les risques de surdosage ne sont pas assez pris en compte, notamment en automédication.

“Avec une consommation normale, il est un médicament sûr et efficace. Mais en surdosage, il est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse”, alerte le patron de l’ANSM.

Si aucune donnée n’existe sur les problèmes liés à la molécule, le directeur de l’agence assure que c’est un véritable enjeu de “santé publique”.

Le professeur Nicolas Authier, président de l’Observatoire français des médicaments antalgiques a, de sa part, indiqué qu’à  cause d’une surdose, un foie peut être totalement détruit en 24 à 48 heures”.

Pour soigner une migraine passagère, un rhume ou une courbature, le professeur pointe du doigt “l’automédication familiale”, où chacun a une boîte de paracétamol “au cas où”. Il conseille donc de mieux se renseigner sur les médicaments contenant du paracétamol.

“L’enjeu est vraiment d’être prudent en cas d’automédication et de ne pas hésiter à prendre un avis médical”, rappelle-t-il encore au Parisien.

(source : Le Parisien)

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut