Monde

USA [photo] : Quand une manifestation anti-Trump réunit une famille de confession musulmane et une autre de confession juive

USA [photo] : Quand une manifestation anti-Trump réunit une famille de confession musulmane et une autre de confession juive

juifmusulman

Une photo prise ce lundi à l’aéroport de Chicago dans le contexte des protestations anti-Trump a fait le tour du net du fait qu’elle a réuni une famille de confession musulmane et une autre de confession juive.

En effet, Myriam, 7ans et Adin 9 ans, sont deux enfants de familles appartenant respectivement aux communautés musulmane et juive. Ils se rencontrent à l’aéroport international d’O’Hare contre le décret anti-immigration de Donald Trump. Tous deux sont perchés sur les épaules de leurs pères, réunis côte à côte et manifestant pour la même cause. A ce propos, Nuccio DiNuzzo, le photographe de Chicago Tribunes a confié : «J’ai tout de suite su que c’était une image forte à faire».

La photo est particulièrement émouvante dans la mesure où ses protagonistes ont pu se lier d’amitié et programmer de se revoir grâce à l’amitié instantanée qui a liée leurs enfants. Alors que la petite Myriam porte la pancarte sur laquelle on lit « Love, Love » (Amour, Amour), Adin porte celle qui réclame « Hate has no home here » (La haine n’a pas de place ici). Les deux familles protestent contre le décret qui prive les ressortissants de sept pays arabes de venir aux USA. Le père d’Adin, un rabbin, a expliqué à Chicago Tribune avoir emmené son fils afin de lui apprendre à défendre ses idéaux, d’ailleurs, il tenait lors de la manif la pancarte indiquant : «We’ve seen this before. Never again. Jews against the ban» (Nous avons déjà vu cela. Plus jamais ça. Les Juifs contre l’interdiction).

Le papa de Myriam de son côté, a justifié sa présence par sa volonté de soutenir les manifestants notamment en distribuant des pâtisseries.

«Ce qui était merveilleux, c’est qu’il s’agissait d’une interaction purement humaine – pas celle d’un Juif et d’un Musulman, mais celle de deux hommes qui se ressemblent suffisamment pour être frères – se tenant debout pour ce qui est juste, raconte le père d’Adin. Nous serons heureux si cette photographie peut apporter un peu d’amour et de lumière dans ce monde.»

Dans ce contexte, les deux familles ont prévu de faire plus amplement connaissance autour d’un bon dîner, démolissant ainsi toutes les barrières de haine et de discrimination.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut