Societe

Vidéo – Contestations des journalistes tunisiens devant le siège du quotidien La Presse

Plusieurs journalistes ont manifesté hier devant le siège du journal La Presse pour dénoncer les récentes agressions dont ils ont été victimes vendredi dernier dans Tunis.

De nombreux policiers cagoulés ont frappé des journalistes à l’intérieur même du siège du journal La Presse.

Les journalistes travaillant dans plusieurs médias nationaux (télé, radio presse écrite et électronique) estiment que c’est de la responsabilité totale du gouvernement provisoire de garantir la liberté de la presse et la protection des journalistes dans les manifestations et les événements pouvant survenir pendant l’exercice de leurs fonctions.

Nizar Makni journaliste au quotidien La Presse a affirmé à TunisieNumerique qu’il a été agressé dans l’escalier du bâtiment du journal par des agents dont l’un était cagoulé. Nizar a affirmé qu’il a été frappé à l’aide d’une barre de fer à la tête avec son collègue le photographe Abdelfattah Belaïd.

Plusieurs personnes se sont rassemblées aussi devant le siège du journal pour critiquer les journalistes en demandant de dévoiler la vérité et critiquer la situation d’une manière objective et propre.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut