A la une

Vidéo: La secrétaire générale du syndicat de base de Télèperformance répond aux accusations graves de sa direction

Date: Mercredi 21 septembre, Lieu: Téléperformance Tunisie, site de Kheireddine Pacha… “Hazar Trabelsi, employée, secrétaire générale du Syndicat de base de Télèperformance représentante de l’UTT et ex UGTT passée en conseil de discipline et licenciée suite à un sit-in non approuvé par la direction au sein de l’entreprise, décide de s’enfermer seule dans la chambre syndicale de l’établissement en menaçant de se jeter par la fenêtre.”

C’était la version administrative de Téléperformance Tunisie à l’égard du mouvement syndical survenu dernièrement suite à la découverte des pratiques suspectes de la part des  dirigeants de l’un des plus grands et des plus anciens centres d’appel en Tunisie.

TunisieNumerique a contacté la secrétaire générale du syndicat de base de Télèperformance pour vérifier les accusations administratives portées à son égrad: Selon des sources de Shams FM qui semblaient appartenir au corps administratif: “Son action a déclenché trois arrêts de travail de l’étage dans lequel elle s’était enfermée durant 2 jours, ce qui a donc provoqué une succession de plaintes des clients de l’entreprise.”

Les accusations dangereuses se sont transformés vers : “la menace de délocalisation de tous les sites de Téléperformance au Maroc, ce qui résulterait donc à une suppression de 5600 postes en Tunisie.

Avant de publier cette vidéo, nous avons contacté de nouveau Hazar Trabelsi qui a nié complétement qu’elle a voulu se jeter par la fenêtre et a précisé que ce ne sont que des rumeurs que véhicule l’administration pour noyer à son image.

Clarification et révélation du syndicat de base de Télèperformance :

Suite à une série d’infractions commises par la société Teleperformance Tunisie qui ont été découvertes par le bureau syndical de télé-performance et suite aux sanctions abusives à l’encontre des membres de ce bureau et à la convocation de la secrétaire générale de manière illégale, le syndicat porte ce communiqué à l’attention de tous les employés de Teleperformance, de l’ensemble de la société civile et du mouvement syndical en Tunisie et précise que :

1- Dans cette année 2011 qui a vu la révolution du 14 janvier , il y a toujours des pratiques mafieuses de la part de la société multinationale, Teleperformance (sous ses différentes appellations en Tunisie) puisque la raison pour laquelle nous sommes inquiétés en tant que syndicalistes, c’est la découverte que cette société qui nous emploie et qui nous délivre des fiches de paie en son nom est en train de nous payer depuis le mois d’avril sous l’intitulé d’une société fantôme (société tunisienne de télé transite), cette société qui après vérification, n’existe pas dans le registre du commerce. Le but étant de se désolidariser en douce des employés de la STT (société Tunisienne de Télémarketing).

2- Cette découverte a valu aux membres du bureau syndical de l’UTT à la STT maintes sanctions abusives et le point culminant s’est produit aujourd’hui même par la convocation illégale de la secrétaire générale du bureau syndical , Hazar Trabelsi, à un questionnaire, son humiliation et sa séquestration par la direction des ressources humaines et son agression physique et verbale par le chef de la sécurité ( Mohamed Zwari, un ancien cadre du ministère de l’Intérieur et toujours adepte des pratiques policières que nous avions cru terminées avec la révolution).

3- Nous tenons également à exprimer notre indignation du comportement de la direction syndicale de L’UTT qui s’est permise une réunion secrète avec la direction générale de Teleperformance Tunisie, le vendredi 16/09/2011 au sein même du siège social de la société à l’avenue Kheireddine Pacha, où il était question effectivement de ces pratiques mafieuses illégales et contre révolutionnaires.

Si nous avons adhéré à ce jeune syndicat, c’est par conviction que la pluralité syndicale devait servir l’intérêt des employés et de la démocratie dans le pays et non les intérêts particuliers des dirigeants syndicaux.

Enfin, nous appelons tous les employés de la société de Teleperformance Tunisie à rester solidaires et à continuer à défendre leurs intérêts par tous les moyens légaux.

Nous appelons tous les adhérents de l’Union des Travailleurs Tunisiens à rester vigilants contre toute tentative d’harcèlement ou de dispersion, en attendant la tenue très prochaine d’une assemblée générale où l’on décidera ensemble du sort de notre adhésion à cette organisation syndicale.

Nous lançons un appel à l’ensemble de la société civile et du mouvement démocratique dans le pays pour nous soutenir dans notre lutte pour assurer des conditions dignes de travail dans notre pays ainsi que pour la protection des syndicalistes et du droit au travail syndical.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut