Politique

Vidéo : Le Pacte républicain n’est toujours pas prêt

Lors de la réunion périodique de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, tenue aujourd’hui au Bardo, Yadh Ben Achour a déclaré que la commission chargée de l’élaboration d’un nouveau texte du pacte républicain n’a pas encore fini ses travaux. Cette commission devait les finir jeudi.

Le texte une fois prêt, l’Instance de Ben Achour l’examinera afin de s’assurer de l’attachement à l’édification d’un processus démocratique, à l’indépendance du secteur de l’information et au droit des générations futures à un environnement sain.

Mais, l’adhésion des sensibilités politiques au principe de la proclamation d’une Charte ou d’un Pacte Républicain a été confrontée à un désaccord sur la forme que prendra ce document : ce Pacte aura-t-il un caractère contraignant et par conséquent une dimension juridique ou bien devrait-on se limiter à une dimension morale et éthique ?

Nombreux sont ceux qui appellent à conférer un caractère juridique à ce document. Cette position est défendue par la majorité des partis représentés au sein de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique et même par ceux qui n’y sont pas représentés. Elle confirme celle des organisations nationales et des structures de la société civile.

Plusieurs analystes imputent les divergences des sensibilités politiques nationales sur le caractère contraignant ou non du document aux différences idéologiques et aux objectifs politiques annoncés ou cachés des différents protagonistes de la scène. Elles interviennent, font-ils remarquer, à une étape où le poids électoral de chaque groupe ne se fait pas encore clairement ressentir.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut