VIDEO : Les élections tunisiennes discutées au parlement français : La gifle magistrale du gouvernement français à des lobbyistes tunisiens !

Les lobbies et autres mafias en Tunisie ont, à ce qu’il parait, les bras suffisamment longs, pour croire pouvoir opérer jusqu’en France.

Si leurs manœuvres ont, plus ou moins réussi, auprès de la mission de l’Union Européenne pour les élections tunisiennes, qui a daigné placer deux lignes dans un communiqué laconique pour, déplorer la privation de l’un des candidats à la présidentielles de toutes ses chances, en le gardant en prison, leurs tentatives auprès des autorités françaises leur ont valu, aujourd’hui, une gifle magistrale, de la part du gouvernement français.

En effet, et là, on se demande de quel droit, et de quoi il se mêle, un député (pas tout à fait) français, au passé aussi sulfureux qu’agité et qui de surcroît, a fait l’objet de poursuites judiciaires pour avoir agressé un autre député à coups de casque, sans oublier son sens de l’opportunisme et son penchant pour le « tourisme parlementaire », puisqu’il a quitté le bloc du parti de Macron, pour rejoindre celui d’un parti radical…Bref, le profil type d’une potentielle cible des lobbyistes, s’est permis d’interpeller le premier ministre Edouard Philippe, pour demander une prise de position à l’encontre de l’Etat tunisien à cause des « soupçons qui pèsent sur le processus électoral », vu l’emprisonnement d’un des candidats.

Mais quelle ne fut sa surprise et son dépit, suite à la gifle magistrale qu’il a reçu de la part du premier ministre français et de son ministre des Affaires Etrangères, ont rétorqué qu’ils avaient pour la Tunisie, un double sentiment : Une confiance totale en les institutions et en le peuple tunisien qui a su démontrer qu’il est capable de penser librement et d’exprimer ses points de vue, et qui saura donc, veiller au bon déroulement des élections. Puis un sentiment de respect de la souveraineté de la Tunisie et de ses pouvoirs, notamment, judiciaire.

Une gifle, péremptoire pour dire aux lobbyistes et à leurs valets au parlement français, qu’ils n’ont pas de leçons à donner aux tunisiens et qu’ils feraient mieux de balayer devant chez eux !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut