A la une

Tunisie – Vidéo: Qu’en est-il de l’affaire de pédophilie dans laquelle était impliqué Naji Bhiri, frère du ministre de la Justice?

Plusieurs habitants de la ville de Jebeniana du gouvernorat de Sfax ont affirmé que Naji Abdallah Bhiri, frère de Nourreddine Bhiri, l’actuel ministre de la Justice, a bien été impliqué dans une affaire de pédophilie dont la victime était un enfant de la localité d’Al-Agagcha située à 7 km de Jebeniana.

Toutes les personnes interrogées ont été unanimes,elles ont toutes confirmé à TunisieNumérique que tous les habitants de la ville sont au courant de l’implication de Naji Bhiri Alias «Djo» dans une affaire de pédophilie.

Il a été, ainsi que son complice dans cette affaire, le dénommé Anis Mekki, libérés dernièrement dans le cadre de l’amnistie décrétée à l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de la Révolution tunisienne.

Le ministre de la Justice Nourredine Bhiri a, rappelle-t-on, nié dans des déclarations à la presse que son frère ait été condamné dans une affaire de pédophilie. Ces assertions ont été démenties par les personnes originaires de la région dans leurs déclarations à TunisieNumerique.

Halim Ben Younes, un jeune originaire de la ville, a affirmé avoir été témoin, la nuit des faits,du détournement de l’enfant un soir d’été en 2009 alors qu’il assistait à une cérémonie de mariage à Al-Agagcha.

Tunisie Numérique a rencontré un second témoin oculaire A.A , originaire de la localité d’Al-Agagcha, voisin de la victime qui nous a narré les détails de faits, affirmant que Naji Bhiri et son ami cité précédemment ont amené la victime l’ont violée et abandonnée dans une mosquée en cours de construction.

Il a ajouté que la victime a raconté les supplices subis, il a également affirmé que la victime était dans un piteux état. A.A a précisé que la victime avait subi des mutilations à l’aide d’un objet pointu.

TunisieNumérique a contacté M.A, le père de la victime qui a préféré ne pas évoquer ces événements à travers les médias en raison de l’embarras que peut susciter l’évocation de cette affaire. Il a évoqué l’état de santé, devenue fragile, de son épouse craignant que cela ne l’aggrave davantage.

Par ailleurs, TunisieNumérique s’est rendue à l’étude du Me R.F, avocat de Naji Bhiri , il a refusé de faire des déclarations à ce sujet.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut