news

Vidéo-Slim Riahi: “La Tunisie ne sera pas de nouveau une colonie Ottomane”

Encore une personne énigmatique dans le paysage politique tunisien, Slim Riahi, le jeune homme d’affaires et leader de  l’Union Patriotique Libre (UPL), ne cesse de faire les yeux doux aux Tunisiens .

Il a dévoilé, hier vendredi 30 septembre, son programme et présenté ses candidats à la Constituante du 23 octobre. Le  programme du parti était présenté par le Dr. Mohsen Hassen, membre du bureau politique. Il contient 14 axes touchant la vie politique, économique et sociale du Tunisien.

Sur le plan politique, le parti est favorable à un régime présidentiel avec préservation des droits fondamentaux et l’ancrage de l’Etat civil.

Un programme économique riche et  varié, s’appuyant sur l’économie de marché en encourageant les investissements privés,  la justice sociale et la création d’emplois.

L’une des priorités de ce programme est  la lutte contre le déséquilibre régional. L’initiative  Karama vise à créer 525.000 emplois entre 2012 – 2016 avec un taux de croissance de 7%.

On passera par la suite à un taux de 10% avec la création de 725 000 emplois.

20% des apports économiques des banques tunisiennes seront consacrés  au développement des régions intérieures.

Un taux d’endettement ne dépassant pas les 50% du PIB et le déficit budgétaire 3% du PIB.

L’UPL a aussi promis,  la  convertibilité totale du dinar à l’horizon  2016.

Slim Riahi et Ennahdha

Lors de son discours le  président du parti, Slim Riahi, a attaqué les partis qui prennent la Turquie pour modèle, il a dit ” Ceux qui voient la Tunisie comme une nouvelle Turquie ont tort, notre pays ne sera pas, une autre fois, une colonie Ottomane, et celui qui veut être un sultan on lui dit le peuple tunisien est le sultan “.

Le parti est pour une  religion modérée, qui préserve les libertés des individus, Slim Riahi promet même une “égalité économique” entre la femme et l’homme (l’égalité dans l’héritage).

L’UPL promeut la jeunesse tunisienne, l’âge moyen de ses candidats pour  la Constituante est de 34 ans.

Enfin, Riahi n’a pas cessé de répéter dans son discours « Nos promesses sont des engagements, on sera toujours là jusqu’aux élections du 23 octobre, à nous la victoire!».

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut