Politique

Vidéo-Taïeb Baccouche: «Les Tunisiens ont perdu confiance dans la gestion actuelle du pays par le gouvernement»

Nous présentons la deuxième partie de l’interview exclusive de Taïeb Baccouche, l’un des dirigeants du parti Nidaa Tounes, accordée à TunisieNumérique, le 20 juin 2012.

Suite à une question posée par TunisieNumérique, concernant les communications  qui ont eu lieu entre  le Parti Républicain et le Parti du Mouvement Ennahdha, Taïeb Baccouche affirme qu’il y a eu une communication entre ces deux partis, mais sans résultats concrets pour le moment.

Dans le même contexte, il ajoute que le contenu de ces communications n’est pas connu à l’heure actuelle, et qu’il n’y a eu aucune déclaration officielle sur ce sujet.

« Je pense que ces communications doivent être basées sur le fond des problèmes et non pas sur la forme, comme le changement ou la nomination de tel ou tel ministre », ajoute-t-il.

Taïeb Baccouche, affirme que l’objectif du parti “Nidaa Tounes”, n’est pas de modifier la composition du gouvernement actuel par la nomination ou le renvoi d’un ministre quelconque.

Le gouvernement actuel a dévié de son objectif initial

Selon Taïeb Baccouche, le gouvernement n’a plus pour objectif majeur de préparer la rédaction de la nouvelle constitution avec l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), ni de préparer les prochaines élections (présidentielles et législatives), mais il est actuellement occupé à intervenir dans des querelles de partis. Il considère cela comme une grande perte de temps.

«  Il valait mieux former un gouvernement composé de gens compétents qui s’occupaient des problèmes économiques et sociaux du pays, et les autres partis devaient s’occuper de stratégie à long terme, et de préparer les prochaines élections », déclare t-il.

Le gouvernement actuel est responsable des derniers événements en Tunisie

Sur un autre plan, Taïeb Baccouche accuse le gouvernement d’être responsable des derniers événements dramatiques en Tunisie, puisqu’il n’a pas voulu appliquer la loi pour mettre les casseurs et les bandits en prison.

Il exprime son inquiétude sur le fait que le gouvernement actuel a voulu dialoguer avec les responsables de ces graves incidents, et qu’il les considère comme « ses enfants ».

« Doit-on  dialoguer avec des individus dangereux qui ne savent que casser et brûler, il fallait absolument appliquer la loi Républicaine », ajoute t-il.

Taïeb Baccouche conclut que, depuis, les citoyens Tunisiens ont perdu confiance dans le gouvernement actuel et ceci à cause de la gestion du pays qu’il a appliqué. De même, ces événements vont avoir de graves répercussions sur la situation économique du pays et particulièrement le tourisme.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut