Politique

Vidéo-Tunisie: Riadh Chaïbi dévoile tout sur le 9ème congrès d’Ennahdha

Le parti du mouvement Ennahdha tient son 9ème congrès, premier en son genre en Tunisie après 24 ans passés en cachette, son dernier congrès étant organisé en Europe en 2007.

Dans une interview accordée à TunisieNumérique, Riadh Chaïbi, président du comité d’organisation du congrès a dévoilé « la nouvelle feuille de route » de son parti.

Selon Chaïbi, la tenue du congrès (du 12 au 16 juillet 2012) constitue la phase finale après l’achèvement des élections des représentants au niveau des régions.

Rached Ghannouchi sera toujours à la tête d’Ennahdha

Concernant le changement de la structure commanditaire du mouvement et si des figures plus jeunes succéderont au trône, Chaïbi a précisé que la question du retrait ou non de Rached Ghannouchi, leader du parti, ne serait pas une surprise tant que «cet homme constitue un symbole et un co-fondateur avant tout et qu’il sera toujours à la tête du mouvement même s’il change de statut ».

Les affaires d’Ennahdha seront toujours gérées par Rached Ghannouchi même dans l’ombre, toutefois Chaïbi a exclu un éventuel retrait de Ghannouchi puisqu’il sera élu une autre fois.

Selon lui des grands militants d’Ennahdha comme Sadok Chourou, Habib Ellouz ont d’autres engagements politiques tandis que les figurent politiques qui sont de retour au mouvement et seront présentes au 9ème congrès du mouvement à l’instar de Abdelfattah Mourou, Salah Karkar, Ben Aissa Demni, Mohamed Chammam et bien d’autres personnalités auront, peut-être moins de chance d’être élus que Rached Ghannouchi.

« Il y aurait certes grande concurrence entre les postulants mais ont peut pas prévoir le vainqueur, les électeurs décideront» a indiqué Chaïbi.

Les ex-Rcédistes peuvent rejoindre Ennahdha à condition:

« Les présumés ex-Rcdistes ne sont pas 2 millions en Tunisie mais il s’agit 50 mille seulement selon nos recensements, pour rejoindre le mouvement et devenir adhérent, nous disposons de 261 bureaux local dans 261 délégations, la personne désirant nous rejoindre doit obtenir une recommandation d’un ancien membre d’Ennahdha indiquant qu’elle n’a pas eu d’activité au sein du RCD dissous» a déclaré Chaïbi.

Chaïbi a indiqué d’autre part que son parti ne fera coalition avec aucun parti même ceux du courant religieux: «nous sommes disposés à dialoguer avec ces partis mais nous n’avons pas de tout l’attention de faire une alliance avec eux pour élargir la base de nos adhérents ou autre motif ».

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut