Vidéo/Des élus de l’opposition à l’ANC qualifient le programme de Jebali sincère mais insuffisant pour sortir de la crise

TunisieNumérique a recueilli à chaud les réactions de plusieurs élus de l’opposition à l’Assemblée constituante à la suite d’un exposé fait, jeudi 26 avril  2012 par le premier ministre Hamadi Jebali sur le programme du Gouvernement à l’occasion de la présentation de loi de finances complémentaires.

Tout en reconnaissant la sincérité du premier ministre et les efforts qu’il déploie, ils ont estimé que cela reste insuffisant pour faire  sortir le pays de la crise qui le secoue.

Pour Hichem Hosni du Parti de la Lutte Progressiste, le discours de Hamadi Jebali devant l’ANC est modéré mais pas tout a fait convaincant. Il reproche à Jebali d’avoir opté pour la nomination des membres de la nouvelle Instance indépendante des élections à l’occasion de sa restructuration.

Il a indiqué que le premier ministre n’a pas apporté de solutions aux problèmes les plus urgentes du pays, affirmant qu’il a tenté de faire passer un message rassurant sans y parvenir.

Khamais Ksila  du Mouvement pour la Tunisie a reproché au programme économique présenté par Hamadi Jebali d’être basé sur des prévisions qui manquent  de fiabilité. Il a expliqué que la prise en compte des aides étrangères et des apports des biens saisis introduisent une grande part de probabilité et d’incertitudes.

Il a appelé Le Gouvernement s’il est sincère à davantage d’ouverture en impliquant et faire participer les autres parties notamment les partis politiques et les organisations de la société civile eu égard à l’importance de la conjugaison des efforts de tout le monde.

Pour Skander Bouallague d’Al Aridha (Pétition populaire) , il reproche au discours de Jebali d’être resté généraliste et qu’il ne contient rien de concret.

Il a affirmé que les citoyens ont besoin d’amélioration de leurs conditions de vie, soulignant  que la paupérisation a gagné de terrain.

Ils sont rejoints dans leurs analyses par Abdelaziz Kotti du Mouvement du peuple et Rabah Khraifi du Parti  Républicain qui estiment que le programme n’apporte pas d’innovation, lui reprochant de prononcer encore un discours très vague sans apporter de réelles solutions aux défis que rencontre le pays notamment pour passer à la phase de la constuction .

Commentaires

Haut