Tech & Net

[Vidéo+Photos]: MDWEB présente les principaux résultats du premier baromètre du Commerce électronique en Tunisie

La société MDWEB, en partenariat avec l’Institut national de la consommation (INC) du ministère du Commerce et la Chambre nationale syndicale du commerce électronique et de commerce à distance (SEVAD), a restitué les résultats du premier baromètre du commerce électronique, réalisé en trois mois.

Selon Walid Kooli, expert tunisien en commerce électronique, consultant à MDWEB, supervisant les travaux du baromètre du commerce électronique en Tunisie, les premiers indicateurs du marché électroniques sont positifs étant donné que plus de 58% des 1.063 représentants l’échantillon ont effectué des achats à distance au cours de la dernière année. Plus de 70% sont satisfaits de cette expérience tandis que plus de 48% effectuent des achats périodiques tous les mois, principalement pour la réservation d’hôtels et le payement des factures.

Il a estimé que 50% présentent un potentiel d’achat à distance dans l’avenir, ce qui est un indicateur important et prometteur pour le secteur.

Pour sa part, Tarek Ben Jazia, directeur de l’Institut national de la consommation, a souligné la nécessité de développer le commerce électronique en particulier, d’autant plus que les facteurs les plus importants qui entravent son développement sont la méfiance et les offres inappropriées.

Il a souligné que l’Institut de la consommation collaborera avec l’Organisation de défense des consommateurs et la Chambre syndicale pour le commerce électronique afin d’établir un label de confiance obtenu par chaque site spécialisé dans le commerce à distance, assorti d’un ensemble de conditions. Il a ajouté qu’on devrait également réviser la législation sur le commerce à distance.

Dans le même contexte, Khalil Talbi, président de la Chambre syndicale de commerce électronique a indiqué que 70% des tunisiens utilisent l’espace numérique, précisant que la Chambre de commerce cherche à les aider à en développer l’usage.

Il a ajouté aussi qu’elle œuvre à protéger les deux parties, le vendeur et le client, soulignant que 1.500 sites spécialisés dans le commerce électronique en Tunisie ont obtenu un visa légal, mais que seulement 15% d’entre eux sont actuellement actifs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut