Vidéo-Tunisie: Quel modèle de médias veut instaurer Rafik Abdessalem?

Rafik Abdessalem ministre des Affaires étrangères continue à mépriser les journalistes tunisiens au cours d’une conférence sur la réforme des médias, organisée samedi 14 avril à l’hôtel El Mechtel à Tunis, il continue à manifester son manque de respect à leur égard. Le ministre s’entête toujours à ne pas répondre  aux questions des journalistes. Son arrogance et son  snobisme sont notoires.

Pour  simplifier, selon lui, les rédacteurs tunisiens ne sont ni mûrs ni professionnels. Il a affirmé que même après la Révolution l’incompétence des médias est toujours de mise. Il met même en doute  leurs capacités intellectuelles et l’efficacité du travail qu’ils accomplissent.

Par ailleurs, un certain nombre de journalistes étrangers étaient présents à cette rencontre, ils appartenaient en majorité à la  chaîne Al-Jazeera,  les ex-patrons  de Rafik Abdesselem. Ils étaient là pour apporter leur soit disant savoir faire exemplaire et leur analyse prétentieuse de la situation actuelle de la presse tunisienne. Ils voulaient encadrer nos journalistes et leur faire la morale .

La Tunisie est le pays le plus civilisé et le plus moderne du monde arabe, personne  ne tolère désormais le manque de considération  et par dessus tout si cela provient du Gouvernement censé normalement encourager toute initiative.

Est-ce ce modèle de médias que Rafik Abdessalem souhaite instaurer en Tunisie à savoir ignorer et snober les journalistes ? Un modèle qatari de répression et de dictature?  Pourquoi porte-il ce regard  aussi  négatif sur l’avenir médiatique du pays. Il aurait fallu juste estimer nos médias nationaux.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut