Tunisie – Vidéos: Polémique autour du retrait, jeudi soir, du groupe parlementaire d’Ennahdha de la plénière

Le groupe parlementaire d’Ennahdha a décidé, jeudi soir de se retirer des débats en plénière de la Constituante, débats consacrés à l’adoption du règlement intérieur  de l’Assemblée.

Le retrait de l’ensemble du groupe parlementaire s’est déroulé dans un  grand vacarme mouvementé, ponctué par les voix de certains députés qui houspillaient en vociférant leur mécontentement.

Après leur sortie, Mustapha Ben Jaâfar, président de l’Assemblée, a indiqué, pour apaiser la situation et couvrir l’incident provoqué par  ses alliés à la Constituante que “ce retrait est à placer dans le contexte d’un groupe parlementaire qui réclame la suspension d’une séance. Séance que nous reprendrons demain” a-t-il ajouté.

Selon Abddelbasset Becheikh, député du groupe Ennahdha, la décision de retrait du groupe était intervenue lors des débats relatifs aux derniers articles portant sur le règlement intérieur de la Constituante notamment l’article 95 portant sur le respect, par les députés, du déroulement des débats durant les séances .

Il a indiqué que non seulement les députés d’Ennahdha se sont sentis provoqués par certains autres députés, affirmant que le président de l’Assemblée Mustapha Ben Jaâfar  n’a pas donné l’opportunité aux députés nahdaouis de prendre  la parole et d’exprimer les positions du groupe qu’ils représentent.

M. Becheikh a  affirmé aussi que le groupe d’Ennahdha, qui occupe un nombre important  de sièges a préféré se retirer sans vouloir  user de sa supériorité numérique pour exercer de pressions. Il a voulu, par la même, faire passer un message aux autres groupes parlementaires ainsi qu’au président de l’Assemblée les invitant à ne pas négliger les députés du groupe qui doivent avoir l’opportunité de s’exprimer et faire part de leurs positions ainsi que de celles de leur groupe.

Il a plaidé pour la nécessité que tous les députés et les membres de l’Assemblée se respectent et s’écoutent mutuellement  sans recourir aux procédés de la provocation et aux pratiques immorales.

Le député d’Ennahdha a également indiqué que le président de l’Assemblée Mustapha Ben Jaâfar a contacté le groupe lui affirmant que ce qui s’est passé n’est pas intentionnel  et que les choses doivent se régler à travers  le dialogue et les discussions.

Il a indiqué que le retour du groupe aux débats de la plénière est envisageable si jamais les conditions du respect mutuel sont assurées.

De son côté, le député du Mouvement du peuple Mohamed Brahami a indiqué, dans un entretien par téléphone accordé à  TunisieNumérique que ce retrait s’explique par la déstabilisation qui règne au sein du parti Ennahdha qui est sous pression en raison des manifestations populaires auxquelles est confronté le gouvernement composé à majorité par ce parti.

Il a ajouté que c’est lors du vote d’un article relatif au règlement intérieur de la Constituante auquel sont opposés tous les autres groupes que le groupe parlementaire d’Ennahdha s’est retiré

Il a décrit une ambiance de mésentente au sein d’Ennahdha dont les parlementaires ont voté certains articles en rang dispersé.

Le parti Ennahdha est revenu, ce vendredi, aux travaux de la plénière prenant part aux débats qui se poursuivent sur l’adoption du règlement intérieur de l’Assemblée constituante.

Commentaires

Haut