Tech & Net

Vous avez jusqu’au 31 mai pour candidater au Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient

C’est parti : Pour la 8ème  année consécutive, Orange a lancé depuis le 1er mars son Prix de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM).

Le POESAM récompense les projets innovants basés sur les TIC qui permettent d’améliorer les conditions de vie des populations dans des domaines comme l’éducation, la santé, l’agriculture, le paiement mobile ou encore le développement durable.

Le concours a débuté par une phase nationale durant laquelle Orange Tunisie étudie les projets soumis puis désigne les trois lauréats nationaux. Ils recevront respectivement 10 000 DT6 000 DTet 4 000 DT. Par ailleurs, le 1er lauréat, en sus de sa dotation financière, sera accompagné par les experts de Orange Developer Center dans la conception technique de son application mobile citoyenne.

Par la suite, les trois lauréats tunisiens accèderont à la seconde phase internationale où ils seront en compétition avec les lauréats des autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient dans lesquels le groupe Orange est présent, soit 51 candidats au total. Les trois lauréats internationaux recevront, en plus des lots nationaux, l’équivalent de 25 000€, 15 000€ et 10 000€ et bénéficieront d’un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises, pendant six mois.

Le POESAM s’adresse ainsi à tout étudiant, salarié ou entrepreneur de plus de 21 ans, dont l’initiative a moins de trois ans d’âge, sans restriction de nationalité.

Bruno Mettling, PDG d’Orange Middle East and Africa, a déclaré : « En 2017, 1 200 projets ont été déposés, soit 60% de plus qu’en 2016. L’accompagnement des startups talentueuses est au cœur de la stratégie de développement d’Orange. Chaque année avec le POESAM, nous réaffirmons notre volonté d’être le partenaire de celles qui innovent au service de l’amélioration de la vie au quotidien. »

Thierry Millet, DG d’Orange Tunisie, a réaffirmé, pour sa part, « l’ambition de l’opérateur d’être à la fois le partenaire stratégique de la transformation numérique en Tunisie et celui des startups sociales innovantes. Il a rappelé que des succès tunisiens au POESAM, comme Chifco ou eFret.tn, illustrent parfaitement tout le potentiel de l’écosystème entrepreneurial en Tunisie. »

La détection des jeunes talents est donc au cœur de la stratégie d’Orange. Rappelons que le POESAM a déjà soutenu une vingtaine de projets en Afrique et au Moyen-Orient.

Soyez donc tous au rendez-vous du POESAM 2018 et postulez sur http://www.entrepreneurclub.orange.com.

Source : Communiqué

Commentaires

Haut