Algérie – Bouteflika pourra-t-il présenter sa candidature aujourd’hui ?

La situation est on ne peut plus floue en Algérie. Le dernier délai pour le dépôt des candidatures aux prochaines présidentielles est prévu  ce dimanche le 3 mars, avant minuit.

Pendant ce temps, Bouteflika, objet de nombreuses manifestations à travers le pays, la semaine dernière, contre sa candidature, est à Genève.

Il avait quitté le pays il y a quelques jours, pour une visite éclair en Suisse, pour « Une série d’examens médicaux de routine », selon les sources du palais présidentiel.

Néanmoins, avec l’arrivée de la date fatidique du 3 mars et l’absence de Bouteflika, sa candidature est plus que jamais compromise et les informations souvent contradictoires suivant leurs sources, ajoutent au flou de la situation.

En effet, d’un côté, il parait que l’avion présidentiel serait rentré à Alger, sans Bouteflika à bord. d’un autre côté, des « sources médicales » à Genève auraient annoncé à certains médias que l’état de santé de Bouteflika était « très critique », allant jusqu’à dire qu’il devrait subir une opération chirurgicale de dernière chance, mais que son état interdirait le moindre acte médical !

Certaines rumeurs, par ailleurs, prétendent qu’il est décédé, voire, au chapitre de la mort. D’autres observateurs, voient dans ce scénario, une sortie plus ou moins « honorable » pour Bouteflika, qui aurait fini « par plier » sous la pression de la rue algérienne. Alors que pour d’autres parties, Bouteflika serait décédé et l’Etat serait sur le point de l’annoncer, mais en prenant avant de le faire « des dispositions ».

Comme si toute cette « affaire » n’était pas suffisamment confuse, la dernière nouvelle est tombée hier, soit la veille de la fin des délais de dépôt, qui dit que Bouteflika aurait décidé, au dernier jour, de remplacer le directeur de sa campagne, Abdelmalek Sellal, par Abdeghani Zaâlene.

Toute cette histoire maintiendra l’Algérie en suspense, jusqu’à cette nuit à minuit, sachant que la loi stipule que tout candidat à la présidence est dans le devoir de se présenter « en personne » au conseil constitutionnel, pour déposer sa candidature, ce qui n’est, pour le moment, pas possible pour Bouteflika, vu le fait qu’il soit, toujours, à l’étranger et vu son état de santé, selon les rumeurs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com