Economie

L’ANSI insiste sur la vigilance face aux attaques cybernétiques et suspension de l’accès au site de la STEG

L’ANSI insiste sur la vigilance face aux attaques cybernétiques et suspension de l’accès au site de la STEG

L’Agence nationale de la sécurité informatique (ANSI) a de nouveau appelé aujourd’hui samedi 20 février 2021 à élever les niveaux d’alerte contre les attaques cybernétiques du type DDoS (Distributed Denial of Service) ou attaque par déni de service distribué.

Parallèlement à cet appel d’élévation de vigilance, l’accès au site web de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) depuis l’étranger a été suspendu.

L’ANSI a affirmé dans un deuxième communiqué publié depuis hier vendredi que l’élévation de la vigilance de sécurité informatique est impérative et elle a considéré les attaques du type DDoS précitées comme étant les attaques les plus perturbantes et redoutables de l’internet moderne.

L’agence a précisé que ces attaques ont pour objectif de provoquer une perte de la disponibilité d’un système informatique incarné, généralement, par un serveur Web, et ce, en saturant la bande passante de ce dernier ou provoquer, intentionnellement, un épuisement des ressources de la machine.

Par ailleurs, l’accès du site web de la STEG (www.steg.com.tn) depuis l’étranger a été suspendu, et ce, dans le cadre de renforcement des mesures de sécurité prises aujourd’hui, suite à l’alerte de l’ANSI, a affirmé la société, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Les pirates informatiques sont en train d’intensifier leurs attaques sur les services en ligne a noté la STEG.

Il est à rappelé que l’ANSI avait indiqué, hier vendredi, que les entreprises tunisiennes doivent faire preuve de vigilance face aux menaces cybernétiques et mettre en garde leurs employés contre les courriels douteux qui pourraient être infectés par des ransomwares (type de programme malveillant conçu pour pirater les ordinateurs et forcer les victimes à payer une rançon pour que leurs fichiers soient déchiffrés).

La Banque centrale de Tunisie (BCT) avait, à son niveau, appelé les banques et les établissements de crédits à renforcer les mesures de vigilance face aux menaces cybernétiques, dans l’objectif de renforcer la sécurité des paiements et préserver la stabilité financière dans un contexte de plus en plus marqué par des menaces cybernétiques.

Un appel qui intervient suite à la tentative de cyber-attaque ayant ciblé une grande banque privée de la place (BIAT) qui a rassuré ses clients sur sa prise des mesures nécessaires pour contrecarrer toute menace cybernétique visant son système d’information parfaitement immunisé, sur ce plan.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut