Economie

La société IFC précise : « Aucun politique n’est actionnaire dans notre société »

Suite à la campagne malveillante qui met en doute l’activité de la société IFC représentante de FedEx-TNT et affecte sa réputation auprès de ses clients, de ceux qui ont affaire à elle et de l’opinion publique tunisienne, il importe à la direction générale de la société de clarifier certaines questions pour lever toute équivoque :

Tout ce qui a été dit s’inscrit dans le cadre d’une campagne suspecte qui se base sur un ensemble d’inexactitudes qui n’ont aucun fondement dans la réalité et sur un article de presse publié dans le but de susciter la confusion et de porter atteinte à la réputation de la société. Il s’agit d’actes et de  maneuvres d’une une société concurrente qui a recouru à des méthodes surannées et inappropriées à la concurrence loyale.

La direction générale affirme que contrairement à ce qui a été dit, la société IFC se trouve et est active en Tunisie depuis 2005 et elle agit de façon légale sans le moindre problème. Contrairement à ce qui est allégué, il n’y a aucune contribution ou participations d’un homme politique dans le capital de la société.

Les autorisations attribuées à la compagnie aérienne belge ASL depuis 2018 ont été octroyées en vertu de l’accord établi entre l’Etat tunisien et le Royaume de Belgique en date du 24 juin 1958. Ces autorisations sont légales et conformes à toutes les lois et dispositions en vigueur dans le pays.

Dans le même cadre, nous affirmons que les droits de transport dits« cinquième liberté » ont été obtenus par la même société lorsqu’elle était représentée en Tunisie par une autre société avant IFC. La société concurrente qui se trouve derrière la campagne avait déjà obtenue la même licence en date du 25 novembre 2014 sur la ligne reliant Enfidha à Malte, sans que cela n’ait suscité le moindre problème.

Nous savons très bien que celui qui se trouve derrière cette campagne est une société concurrente dont le propriétaire est un homme d’affaires connu et un activiste politique à qui le succès de notre  a déplu. De plus il cherche à maintenir son monopole sur cette activité.

De ce fait, la direction générale de la société IFC lui demande ainsi qu’à toute personne qui se trouve derrière cette campagne de faire preuve de circonspection, d’arrêter de propager des publicités et des informations erronées et de mettre notre société à l’écart de tous les conflits et les différends politiques dont le but est de régler les comptes avec les adversaires politiques d’un homme politique connu.  Nous n’avons aucun rapport ni de loin ni de près avec la politique et ses conflits ni avec la guerre d’intérêts qu’elle peut engendrer.

Enfin, nous informons que nous réservons notre entier droit aux poursuites pénales contre toute personne ou toute partie qui cherche à porter atteinte à notre réputation ou à diffamer notre société à travers les rumeurs et les fausses informations.

  Communiqué de presse

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com