Tunisie – ARP : Les députés exigent et obtiennent une majoration de leur prime d’une valeur de 4 milliards

Cela s’est passé le 30 mai dernier. Au moment même où les citoyens qui les ont élus pour les représenter et les défendre, souffraient le martyr et désespéraient de pouvoir acheter des vêtements neufs à leurs enfants, pour l’Aïd, nos honorables députés se sont octroyés une rallonge de leurs primes de la valeur de 4 milliards de millimes.

En effet, sur l’initiative de Ghazi Cahouachi, du bloc parlementaire du Courant Démocratique, celui-là même qui écume les plateaux TV pour vociférer en prétendant défendre le citoyen et faire la guerre contre la corruption, l’ARP a décidé de s’octroyer une rallonge budgétaire de 12 milliards, au titre du budget 2019, aux dépends de l’argent du contribuable. Soit une majoration de 27% de son budget, alors que les honorables représentants du peuple sont les mieux placés pour savoir que les circonstances du pays ne permettent guère de telles largesses. Le tiers de cette rallonge, soit 4 milliards, a été attribué aux indemnités des députés qui obtiennent, de ce fait, en une seule période parlementaire, l’augmentation globale de 85% de ces indemnités.

Par ailleurs, les députés ont pu obtenir l’augmentation du nombre des assistants parlementaires, qui seront bien évidemment payés aux frais du contribuable, en plus de l’obtention d’une augmentation des indemnités perçues lors des déplacements à l’étranger.

Ceci ne souffre aucun commentaire à part, peut-être, celui de « bien fait pour tous ceux qui se sont souillé le doigt à l’encre indélébile pour les élire » !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com